X

Moyen Orient et Monde

La communauté chiite, bras de l’Iran en France ?

Focus
David NASSAR | OLJ
03/10/2018

Hier matin, les autorités françaises ont mené dans le nord de la France, à côté de Dunkerque, une opération visant les locaux d’une association chiite française, le Centre Zahra. Cette association est soupçonnée de légitimer le jihad et de faire l’apologie du mouvement islamiste palestinien Hamas et du Hezbollah libanais, selon une source diplomatique française citée par l’AFP. Parallèlement, la France a gelé les avoirs de ressortissants iraniens et d’une entité étatique iranienne, impliqués selon les autorités dans le projet d’attentat déjoué à Villepinte (banlieue nord-est de Paris) le 30 juin dernier, qui visait un rassemblement d’un groupe iranien dissident. Ces deux décisions françaises, presque simultanées, font partie de la « même préoccupation de ne tolérer » aucune forme d’acte, d’intention ou d’incitation au terrorisme, mais ne sont « pas liées », selon la même source. Le timing et l’identité des entités visées montrent toutefois qu’il existe un lien global qui est l’attitude de la France vis-à-vis de l’Iran. « C’est Israël qui est derrière ça. C’est ce que je voudrais vous lancer comme message », a lâché le fondateur du Centre Zahra, Yahia Gossami. « Pourquoi ? Eh bien parce que nous, on soutient le Hezbollah. On est chiites, on est contre Daech. Nous faisons la guerre au terrorisme. Nous appelons terrorisme le terrorisme. La Résistance, le Hezbollah, n’est qu’une résistance qui défend un territoire qui était occupé par Israël et il se peut qu’il y ait un clash demain. C’est possible qu’il y ait une guerre très proche », a-t-il poursuivi. Le Hamas et la branche militaire du Hezbollah figurent tous deux sur la liste des organisations terroristes du Conseil européen.

L’opération au Centre Zahra et aux domiciles de certains de ses responsables a mobilisé 200 policiers. Elle « s’inscrit dans le cadre de la prévention du terrorisme, les activités de l’association Centre Zahra France étant particulièrement suivies en raison du soutien marqué par ses dirigeants à plusieurs organisations terroristes et en faveur de mouvements prônant des idées contraires aux valeurs de la République », a annoncé dans un communiqué la préfecture du département du Nord. « Les fonds et ressources économiques qui appartiennent à Centre Zahra sont possédés, détenus ou contrôlés par les associations Centre Zahra France, déclarée le 25 avril 2005 à la sous-préfecture de Dunkerque (...) font l’objet d’une mesure de gel des avoirs pour une durée de six mois », annonce un arrêté des ministères de l’Intérieur et de l’Économie.


(Lire aussi : La confiance entre Paris et Téhéran mise à mal)



Financement iranien

Au-delà de la même « intolérance » face au terrorisme qui a motivé les deux décisions françaises, c’est l’identité géopolitique de ce « terrorisme » qui est ici visée, à savoir l’Iran et ses obligés. « L’action française pourrait être vue comme un avertissement contre une répétition d’opérations du renseignement iranien sur le territoire français, comme cela a été le cas au cours des dernières décennies. Cela ne sera pas toléré et aura des conséquences », analyse Ali Fathollah-Nejad, chercheur associé au Brookings Doha Center, interrogé par L’Orient-Le Jour sur les décisions du gouvernement français de s’attaquer aux intérêts iraniens en France. Il rappelle que « la France a toujours été un refuge pour les dissidents iraniens, qu’ils soient démocrates ou antidémocratiques », en référence à des groupes considérés comme terroristes par Téhéran.

Le Centre Zahra, dont « le but est de faire connaître le message de l’islam à travers le regard du Prophète et de sa famille » tel qu’écrit sur son site internet, héberge dans ses locaux plusieurs associations dont la Fédération chiite de France et le Parti antisioniste (PAS), présidé par M. Gossami. Le PAS n’a pas tardé à se faire connaître lorsque l’humoriste Dieudonné et l’idéologue Alain Soral avaient mené une des listes électorales de ce parti pour les élections européennes de 2009, recueillant moins de 2 % des voix en Île-de-France. Outre son faible résultat ou ses candidats notoires, l’élément qui avait marqué les esprits et qui retrace le lien iranien avec le Centre Zahra est la source de financement du PAS lors de ces élections, qui n’est autre que Téhéran, comme l’avait confirmé M. Soral. Une des techniques devenue patente de l’Iran pour pénétrer une société est de s’appuyer sur son élément chiite et ses ramifications.

Ces éléments illustrent toutefois que cette opération s’inscrit dans une volonté française de punir l’Iran et est donc liée à l’affaire du gel des avoirs iraniens. Une punition plutôt limitée, vu qu’en fin de compte la pénétration iranienne en France à travers la communauté chiite n’est pas aussi dangereuse que celle au Liban ou en Irak. « Cela semble être une affaire franco-française », a nuancé François Nicoullaud, ancien ambassadeur de France à Téhéran, interrogé par L’OLJ.



Lire aussi

En Europe, la difficile lutte contre le blanchiment d’argent

L'Iran déplore les instructions données par Paris à ses diplomates


Pour mémoire
France : mise en place d'un "centre national du contre-terrorisme"

British Airways et Air France annoncent l'arrêt de leurs vols vers l'Iran

Le géant pétrolier Total s’est officiellement désengagé d’Iran


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L’azuréen

C’est dingue ! On se demande pourquoi une si jolie organisation , qui ne prêche que la tolérance et la bonté , est embêtée par les autorités d’un pays ! C’est peut être à cause des saoudiens, des israéliens ou du réchauffement climatique, ...bon ils s’apprêtaient à faire un attentat contre des opposants iraniens ? On comprend toujours pas les autorités de ce pays qui s’en prennent à ces individus qui ne font que soutienir la « culture » iranienne ! Le monde est fou et intolérant.... lol

Irene Said

Et pourtant l'Iran affirme continuellement qu'il ne s'immiscie jamais dans les affaires des autres pays.
Il ne prêche partout qu'une parole d'amour, de tolérance, de vérité et de justice.

Son peuple en Iran commence à manquer de tout...mais le guide suprême trouvera toujours les moyens financiers pour entretenir des centres de propagande ainsi que des milices qui oeuvrent pour la paix dans tous les coins de ce monde...et chez nous au Liban !
Irène Saïd


Saliba Nouhad

Triste constat
Réveil tardif
Choc des cultures
Oui, le monde Occidental qui réalise le danger énorme qui le menace de l’intérieur avec la montée de cet intégrisme musulman violent auprès de ces masses d’immigrants ignorées longtemps, abusées, et jamais bien intégrées aux valeurs démocratiques et républicaines françaises!
Serait-il trop tard pour pouvoir juguler ces menaces et rétablir l’equilibre?
Fort probable devant la montée de l’extrême-droite raciste dans ces pays et la radicalisation des fanatismes de tout bord...
L’avenir du modèle démocratique occidental est bien menacé, et une 3ème guerre mondiale, de style bien différent des carnages du 20eme siècle semble amorcée!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE MAGISTRAT SUAIT EN SON LIT DE JUSTICE.
APRÈS QU,ON EUT BIEN CONTESTÉ,
RÉPLIQUÉ, CRIÉ, TEMPÉTÉ.
LE JUGE, INSTRUIT DE LEUR MALICE,
LEUR DIT : JE VOUS CONNAIS DE LONGTEMPS, MES AMIS,
MEME SI VOUS NIEZ, EN FAIT VOUS ÊTES PRIS !

INSPIRE DE LAFONTAINE

ACE-AN-NAS

Il ne fait pas bon vivre en France quand on est contre l'alliance sionisto-wahabite daesh.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES COMMUNAUTES CHIITES BRAS DE L,IRAN MALHEUREUSEMENT PARTOUT DANS LES PAYS OU ILS VIVENT. LEUR APPARTENANCE N,EST POINT NATIONALE MAIS VOUEE UNIQUEMENT AUX INTERETS IRANIENS !

gaby sioufi

quand on seme le vent, on doit s'attendre a en subir les tempetes.
1979 Khomeini, heberge par les francais chex eux, en france,
de retour en iran, triomphalement.
fut il heberge pour depiter les anglais, les americains?
en tous cas, voila les resultats que le monde entier doit subir.
ENCORE & TOUJOURS par la faute des grandes & moins grandes nations. Plutot par leur volonte.
les exemples en sont innombrables.

Pierre Hadjigeorgiou

Pour être un mouvement de résistance il faut être clandestin et que son pays soit occupé. Que le Hezbollah nous dise ou remplit-il ces critères? Nous avons un état souverain (En principe) libre et démocratique avec des institutions qui fonctionnent (Théoriquement), un gouvernement qui est censé prendre les décisions et gérer l’état. Le Hezbollah résiste alors contre qui? Son propre concitoyen qui ne partage pas ses opinions? En participant a la destruction de la Syrie et le massacre de son peuple, il résiste contre qui? En soutenant les Houthis au Yémen contre un gouvernement qui avait été élu, il résiste contre qui? Surtout pour qui? En bref, c'est un parti terroriste, une milice mafieuse, un nid d'assassins et de voyous qui va être la cause d'un ultime mouvement de population pour harmoniser la région et permettre au monde d'en finir une fois pour toute avec la crise au Moyen Orient. Une chose est maintenant sure, ce ne sera ni au détriment des Chrétiens du Liban et surtout pas au détriment d’Israël. Il faudra qu'il s'y fassent parce que c'est Mektoub!

Yves Prevost

n cee qui concerne l'Iran et le Hezbollah, la France n'a pas oublié les attentats de 1985-1986, et spécialement celui de la rue de Rennes.

George Khoury

le seul probleme dans tout cela c'est que le territoire en question a ete libere. donc plus besoin des armes d'une milice infeodee a un mollah

Talaat Dominique

mais la France, laisse les mosquées salafistes ouverte , les centres financés par les saoudiens, et aussi certains "personnages"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué