X

Liban

Chaos à l’AIB : poursuite des investigations pour déterminer les responsabilités

Enquête
OLJ
20/09/2018

Les investigations se poursuivent pour déterminer les responsabilités après la panne informatique qui a paralysé l’Aéroport international de Beyrouth dans la nuit du 6 au 7 septembre. Pointée du doigt dans cette affaire, la Société internationale de télécommunication aéronautique (SITA), qui gère l’ensemble des télécommunications au sein de l’AIB, avait détaillé les causes techniques de la panne lors d’une conférence de presse la semaine dernière.

En visite hier à Baabda, le président de la SITA pour le Moyen-Orient, l’Inde et l’Afrique, Hani el-Assaad, qui était accompagné de l’avocat Simon Kahi, a informé le président de la République Michel Aoun des circonstances qui ont conduit à la panne. M. Aoun a pour sa part assuré hier devant une délégation du Lions Club que l’enquête se poursuivait dans le cadre de cette affaire. Un rapport technique des renseignements des FSI et un rapport administratif de l’Inspection centrale sont également attendus.

L’AIB a connu un encombrement monstre dans la nuit du 6 au 7 septembre lorsque le système informatique s’est soudainement arrêté, rendant l’enregistrement des passagers impossible et retardant de ce fait plusieurs vols. L’incident est survenu au moment où la SITA procédait à des « travaux de maintenance » durant lesquels le système devait continuer à fonctionner normalement. Sauf qu’une erreur est survenue, ce qui a paralysé les télécommunications de l’AIB pendant plusieurs heures, le problème n’ayant pu être réglé que le 7 à l’aube.

Selon des informations rapportées par le quotidien al-Joumhouria hier, le rapport technique écarte la responsabilité de la direction générale de l’aviation civile et du ministère des Travaux publics et pointe du doigt la SITA. Toujours selon al-Joumhouria, le rapport révèle que le système d’urgence (qui devait assurer le bon fonctionnement des télécoms pendant les travaux de maintenance) était hors service au moment des faits et la panne n’aurait pas eu lieu s’il fonctionnait correctement.

Réunion technique au Grand Sérail

Une réunion technique sur l’AIB s’est tenue hier au Grand Sérail à la demande du Premier ministre désigné, Saad Hariri, en présence du ministre de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, et du ministre des Travaux publics, Youssef Fénianos. Cette réunion intervient au moment où l’aéroport connaît des records d’affluence et souffre d’une infrastructure inadaptée pour accueillir autant de voyageurs.

La réunion a groupé les conseillers de M. Hariri, Fadi Fawaz et Karma Ekmekji, ainsi que les conseillers de M. Machnouk, Élias Khoury et Farès Farès, aux côtés du directeur de la sécurité de l’AIB, Georges Doumit, de plusieurs responsables de l’AIB, de représentants du Conseil du développement et de la reconstruction et de la compagnie d’architecture Dar el-Handasah, de la Middle East Airlines, de l’Union européenne et des ambassades d’Italie, d’Australie, des Pays-Bas, de France, du Royaume-Uni et du Canada.

La réunion a permis de passer en revue les travaux urgents qui pourraient permettre d’accroître les capacités de l’AIB jusqu’à 8 millions de passagers par an. Également au menu des discussions, le plan d’élargissement de l’AIB estimé à 200 millions de dollars et qui devrait permettre à l’aéroport d’accueillir 20 millions de passagers par an en 2023.


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué