X

Dernières Infos

Attentat Hariri: les juges du TSL ont commencé à entendre les plaidoiries finales


OLJ
11/09/2018

Les juges du Tribunal spécial pour le Liban ont commencé à entendre mardi les plaidoiries finales dans le procès des quatre hommes accusés d'avoir participé en 2005 à l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais, Rafic Hariri.

La lecture des déclarations de clôture, qui durera deux semaines, marque la dernière phase du procès des suspects, tous membres du Hezbollah, plus de 13 ans après l'attentat dans le centre de Beyrouth.

Rafic Hariri, Premier ministre jusqu'à sa démission en octobre 2004, a été tué en février 2005 lorsqu'un kamikaze a détonné une camionnette bourrée d'explosifs au passage de son convoi blindé sur le front de mer de Beyrouth. L'attaque a coûté la vie à 21 autres personnes et a fait quelque 226 blessés.

Saad Hariri, son fils et actuel Premier ministre désigné, s'est rendu à La Haye lundi soir.  La journée de mardi s'ouvrira avec le réquisitoire de l'accusation, avant de laisser la parole aux représentants des victimes et ensuite à la défense, a indiqué le TSL sur Twitter.

Le tribunal doit se prononcer sur le rôle de quatre hommes soupçonnés d'être à l'origine de la mort de Rafic Hariri. Moustafa Badreddine, le principal accusé décrit comme le "cerveau" de l'attentat par les enquêteurs, a été tué depuis et ne sera donc pas jugé.

Reste Salim Ayyash, 50 ans, accusé d'avoir été à la tête de l'équipe qui a mené l'attaque. Deux autres hommes, Hussein Oneissi, 44 ans, et Assad Sabra, 41 ans, sont notamment poursuivis pour avoir enregistré une fausse cassette vidéo qui revendiquait le crime au nom d'un groupe fictif. Le dernier accusé, Hassan Habib Merhi, 52 ans, fait également face à plusieurs chefs d'accusation, tels que complicité de perpétration d'un acte de terrorisme et complot en vue de commettre cet acte.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué