Dernières Infos

Chypre demande l'aide de l'UE pour faire face à l'arrivée croissante de migrants

AFP
05/09/2018

Chypre a demandé l'aide de l'UE pour répondre à l'arrivée croissante de migrants clandestins sur cette île de la Méditerranée orientale, prévenant que le pays ne pourra plus y faire face si l'afflux se poursuit sur ses côtes. La question a été au coeur d'une réunion exceptionnelle du Conseil des ministres mercredi, après l'arrivée de plus de 140 personnes sur les côtes de l'île ces quatre derniers jours.

"Il va y avoir une série de contacts avec nos partenaires européens, en particulier les pays méditerranéens, confrontés au même problème, afin qu'il y ait une meilleure coordination au niveau de l'Europe", a déclaré le ministre de l'Intérieur chypriote Constantinos Petrides. "Exigeant une solidarité européenne", il a affirmé que la politique de l'UE sur l'immigration ne devrait pas occasionner une "charge disproportionnée" pour les Etats de première ligne ou les petits membres comme Chypre "qui ne peuvent développer de structures (...) pour absorber ces flux".

Chypre n'a pas connu un afflux de migrants massif comme la Grèce ou la Turquie depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie mais exige que Bruxelles agisse face au nombre croissant d'arrivées sur l'île. Environ 2.000 migrants sont arrivés à Chypre depuis 2015, sur 40 bateaux, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

"Si les nombres continuent à augmenter, ils ne seront plus gérables", a affirmé le ministre Petrides à l'issue de la réunion des ministres. Il a souligné que selon les chiffres de l'UE pour 2018, Chypre est le premier en termes de nombre de demandeurs d'asile par habitant, avec plus de 5.000 par million. Chypre a reçu 4.022 demandes d'asile au cours des premiers huit mois de 2018, soit 55% de plus que pour la même période de l'année dernière, a encore dit le ministre chypriote de l'Intérieur. Et en 2017, elles avaient augmenté de 56% par rapport à l'année précédente, a-t-il ajouté. "La migration est une question européenne, aucun pays ne peut y faire face seul, la solidarité doit être traduite non seulement en ressources financières mais en impliquant le mécanisme de rapatriement automatique", a-t-il poursuivi.

Nicosie cherche à conclure un accord de rapatriement avec le Liban, a dit le ministre, soulignant que nombre de migrants étaient récemment arrivés en provenance de ce pays.

Les ministres chypriotes ont convenu entre autres d'intensifier les patrouilles maritimes, appliquer les accords de rapatriement et accélérer le processus de traitement des demandes d'asile. D'un autre côté, il sera plus facile pour les demandeurs d'asile de trouver un emploi.

M. Petrides a indiqué que la plupart des demandeurs d'asile à Chypre étaient des Syriens, dont le nombre s'élève à 860. Les autres sont surtout des Indiens, Pakistanais, Egyptiens ou Irakiens. "C'est une question qui nous inquiète ... depuis 2008, le statut de réfugié a été accordé à 1.090 personnes et le statut de protection supplémentaire à 6.784 personnes tandis que 7.406 demandeurs sont en attente", a ajouté le ministre.

Lundi encore, la police maritime a intercepté au large de Chypre un bateau transportant 36 Syriens fuyant la guerre dans leur pays.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué