X

Scan TV

« Il est temps » que Marcel Ghanem rejoigne la MTV

Lancement
25/08/2018

C’est en grande pompe que la MTV aurait reçu « à bras ouvert » Marcel Ghanem il y a quelques mois, après son « divorce amical » de la LBCI de Pierre Daher, qui, selon Marcel Ghanem, aurait beaucoup insisté pour contrecarrer son départ. Le grand manitou des talk-shows politiques libanais, auprès duquel les figures les plus influentes se pressent pour paraître à la télé, a lancé hier, devant un parterre de journalistes, son nouveau projet télévisé, Sar el-waket. Cette émission, attendue en septembre sur la MTV et pour laquelle Marcel Ghanem travaillera étroitement avec son frère, Georges Ghanem, promet aux téléspectateurs plusieurs nouveautés. Des débats en direct seront animés par le journaliste avec un nombre important d’invités présents dans le studio (plus de cent), sans compter une sorte d’interaction entre le public et les invités.

La partie la plus intéressante est la section réservée à la proposition des projets de loi. « Soucieux d’activer le rôle du Parlement dans la vie politique », le PDG de la MTV, Michel Murr, et par ailleurs ami de longue date de Marcel Ghanem, a voulu offrir une plate-forme à travers laquelle les téléspectateurs pourront, avec l’aide d’une équipe de consultants et de juristes présidée par l’ancien ministre Ziyad Baroud, proposer des projets de loi « dans l’espoir de les présenter aux députés afin qu’ils soient adoptés ». L’émission, qui gardera la célèbre musique du générique de Kalam el-nass, signée et revisitée par Hadi Charara, se veut plus dans l’action que dans la parole, et promet d’être plus proche des jeunes en défendant les libertés publiques et en initiant les générations futures à la participation à la vie politique, loin du clientélisme.

Après avoir introduit sa nouvelle émission, le journaliste, qui n’a pas oublié d’être charismatique, a répondu aux questions de ses pairs qui, pour la plupart, ont déjà collaboré à ses émissions. À la question, posée par L’Orient-Le Jour, de savoir si cette nouvelle émission pourrait contribuer à réduire le dégoût général ressenti par une certaine tranche du public vis-à-vis de la télévision libanaise, qui ne cesse de répéter les mêmes sujets sans pour autant être plus efficace sur le terrain, qui est toujours incapable de faire bouger les choses lorsqu’il s’agit d’un dossier épineux, ou encore d’aboutir à un résultat concret, le journaliste a répondu : « Je suis conscient du pouvoir que les médias ont du rôle qu’ils peuvent jouer. J’ai déjà profité, à maintes reprises, de cette influence, notamment lors de l’affaire de la sûreté alimentaire, afin de suivre des affaires publiques de très près, et j’espère pouvoir le faire jusqu’au bout dans cette nouvelle formule. »

Le journaliste-star, auquel on reproche souvent sa familiarité et sa proximité avec ses invités, veut « s’occuper plus de l’humain ». Il proposera ainsi un volet social dans sa nouvelle émission. Et il se dit enfin convaincu aujourd’hui qu’« il est temps » (Sar el-waket) qu’il se fasse adopter par une nouvelle famille, celle de la MTV, qui lui propose « des horizons plus larges et une marge de liberté correspondant à ses ambitions professionnelles ». Marcel Ghanem partagera l’arène politique sur la MTV avec une autre figure médiatique, Walid Abboud, que Michel Murr a qualifié d’« ami fidèle de la MTV ». De plus, le PDG, qui a payé cher l’opposition de sa chaîne lors de l’occupation syrienne (la MTV a été fermée de 2002 à 2009), ne cache pas sa joie d’avoir dans ses studios les deux frères Ghanem, dont la collaboration promet des résultats à la hauteur de la curiosité des téléspectateurs, de plus en plus initiés à la vie politique, et de calmer la frustration d’un audimat jeune qui ne trouve plus un lieu où s’exprimer correctement.



Pour mémoire 

Affaire Marcel Ghanem : le juge d’instruction émet un non-lieu

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué