Moyen Orient et Monde

« Sale guerre », dit un ministre émirati après un raid sur des enfants

Le ministre d’État émirati aux Affaires étrangères, dont le pays est un pilier de la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien, a admis hier que des bavures pouvaient se produire lors d’opérations militaires, après un raid aérien meurtrier contre un bus d’enfants. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), au moins 29 enfants âgés de moins de 15 ans ont péri jeudi dans un raid aérien attribué à la coalition contre un bus sur un marché fréquenté de Dahyan, dans la province de Saada, fief des rebelles houthis dans le nord du Yémen. « Cette guerre a été et reste une sale guerre » où des civils sont bombardés et tués, a déclaré Anwar Gargash lors d’une conférence de presse à Dubaï, alors que les Émirats interviennent depuis mars 2015 au Yémen, aux côtés de l’Arabie saoudite, pour lutter contre les houthis. « Malheureusement, cela fait partie de n’importe quelle confrontation » et « la guerre ne peut pas être une opération propre », a-t-il dit, en « acceptant que la coalition soit critiquée », comme « toutes les parties ».


Le ministre d’État émirati aux Affaires étrangères, dont le pays est un pilier de la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien, a admis hier que des bavures pouvaient se produire lors d’opérations militaires, après un raid aérien meurtrier contre un bus d’enfants. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), au moins 29 enfants âgés de moins de 15...

commentaires (0)

Commentaires (0)