X

La Dernière

Quand Vans se fait Van Gogh

Mode
14/08/2018

Les fusions entre le monde de l’art et celui du vêtement sont passées d’occasionnelles à systématiques. Dernière opération en date, le partenariat entre la marque californienne Vans, spécialisée en chaussures de skateboard, BMX, snowboard et autres sports extrêmes, notamment de glisse, et le musée Van Gogh d’Amsterdam. Van pour Van, le sympathique jeu de mot donne lieu à une jolie capsule de chaussures, tee-shirts et blousons déclinant les œuvres les plus célèbres du génie néerlandais à l’oreille coupée. Lancée le 3 août, la collection Vans x Van Gogh est déjà épuisée en ligne mais encore disponible dans certains magasins à travers le monde.
Quatre tableaux du maître d’Amsterdam illustrent 16 pièces de la marque créée en 1966 par les frères Van Doren, qui ont sans doute voulu célébrer ainsi leurs origines. Le Crâne, Autoportrait, Amandiers en fleurs et, sans surprise, Les Tournesols , ornent les modèles de chaussures Classic Slip-on, Old Skool et Authentic, ainsi que des blousons à capuches, des tee-shirts et des sacs à dos. Chaque pièce est accompagnée d’une fiche explicative sur l’œuvre qu’elle représente. Une manière, pour le musée Van Gogh d’Amsterdam, de sortir l’art de ses murs et le mettre à la portée de la culture urbaine, lui permettant ainsi de toucher un public beaucoup plus vaste, les Vans étant réputées pour leur popularité, leur qualité et leurs prix accessibles.

Il est à noter que Vans ne produit des vêtements que depuis son rachat, en 2004, par la multinationale américaine de l’habillement VF Corporation. C’est en 1976 que sort des usines le modèle Era, une chaussure spécialement étudiée pour la pratique du skateboard. En rouge et bleu, la Era est aujourd’hui une icône. C’est en 1982 que Vans connaît la consécration, grâce à l’acteur Sean Penn qui en porte le modèle à damier dans le film Fast Times at Ridgemont High où il joue le rôle de Jeff Spicoli, surfeur et fumeur de marijuana, incarnation du cool de cette décennie.
En juin 2015, Vans avait collaboré avec Disney sur une capsule déclinant les princesses des dessins animés de la célèbre compagnie, pour enfants et adultes. On n’attendait pas la marque californienne sur le tournant Van Gogh, mais si cela peut contribuer à enrichir la culture des adolescents, l’initiative est bienvenue.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué