X

La Dernière

Je te/nous hais !

Un peu plus
21/07/2018

Racisme : idéologie postulant une hiérarchie des races. Discrimination, hostilité violente envers un groupe humain. Racisme envers les femmes (sexisme), les homosexuels (homophobie). Au Liban : hostilité envers tout le monde. Les autres communautés, les voisins, les autres classes sociales, les migrants, le personnel de maison, les gens de couleur, les footballeurs de l’équipe de France.
Notre incroyable don, nous Libanais, de détester l’autre est édifiant. On n’aime personne ou pas grand monde. On aime bien les gens qui nous ressemblent. En gros, ceux qui vivent comme nous. Sinon, le reste, on oublie. C’est normal, nous sommes supérieurs. Maintenant, pourquoi ? Allez savoir. Et surtout, allez comprendre.
Allez comprendre pourquoi un grand nombre de Libanais « déteeeeeeestent l’équipe de France de foot ». Ils n’ont éliminé aucune des deux équipes favorites, ils ont bien joué (preuve en est), ils sont jeunes et sympas et ils sont l’exemple même du multiculturalisme de la France. Ah non, ils étaient noirs et arabes. Parce que nous, nous sommes un des États fondateurs de l’Union européenne, une race suprême, pure, celle que le monde entier envie.
Les propos racistes à l’encontre de l’équipe de France, de Mbappé, Kanté, Pogba et les autres, ont été hallucinants. Venants de Libanais qui parlent français et qui font la queue pendant des heures au TLS pour avoir un visa et aller se promener sur les Champs-Élysées, boire un café aux Deux Magots, prendre une tartine au Bar de la Croix-Rouge et finir par un chocolat chaud chez Angelina; c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Venant de Franco-Libanais vivant au Liban et ne payant pas leurs impôts, c’est carrément l’Organisation mondiale de la santé qui se fout de notre gueule. Mais au-delà de la couleur de cette équipe black-blanc-beur, très bel exemple d’une intégration positive et de réelle appartenance à une nation, pourquoi détester l’équipe d’un des derniers pays qui nous aident encore ? Qui nous a accueillis les bras ouverts pendant la guerre de 1975 ? Qui raffole de notre cuisine? Qui envoie encore ses meilleurs ambassadeurs – qui quittent ensuite ce pays de la myrrhe et de la poubelle, le cœur toujours lourd? Qui pense encore à nous quand tout va mal ? Qui a aidé notre Premier ministre quand il était en liberté surveillée ? Qui donne encore des fonds, qui finissent malheureusement ailleurs que dans les caisses prévues, mais qui les donnent quand même ? Pourquoi « déteeeeeeeeeeeeeester » l’équipe de France ?
Peut-être parce que nous, Libanais, n’avons aucune espèce d’appartenance. Parce qu’on ne peut pas comprendre comment des gens originaires d’autres pays, devenus français depuis moult générations (ou pas), puissent ressentir de la joie en jouant, se battant et chantant au nom de leur pays d’adoption, et le représenter avec fierté. On ne peut pas comprendre, parce que nous, on se contrefout de notre pays – mais alors comme de l’an 40. Pour nous, le Liban se limite à notre quartier, et encore. Il se limite à notre appartement ou à notre maison. Une fois sortis de ces frontières minuscules, il n’existe plus rien. Évidemment que certains se préoccupent encore de ce qui subsiste de ce magnifique territoire qu’est le nôtre. Et heureusement. Mais on ne va pas se leurrer, la majeure partie des Libanais n’en a rien à faire. On jette une bouteille par la fenêtre de sa vieille BMW polluante ; on laisse ses merdes au bord de la mer ; on détruit nos montagnes. Alors, les autres qui vivent sur ce pays qui aurait dû être le nôtre, ce pays qu’on a lâchement abandonné, eh bien, ces autres, on ne les aime pas. Parce que lorsqu’on n’aime pas son pays, qu’on ne le défend pas, qu’on ne le respecte pas, qu’on ne le chérit pas… on ne s’aime pas. Quand on crache sur ses racines, on crache sur son origine. Sur ce que l’on est intrinsèquement. On crache sur le Libanais que nous sommes censés être. Et par conséquent, on crache sur les autres. Sur les maronites, les druzes, les chiites, les orthodoxes, les sunnites, les Arméniens, les Syriens. Les Sri Lankais, les Kényanes (qu’on écrase), les Philippines. On crache sur tout le monde. Et on oublie qu’on se crache dessus. On se dit juste qu’il pleut.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Liban éternel

Les libanais se méfient en général de dire du mal de leur compatriotes avec lesquels ils ne s'entendent pas bien pour ne pas s'exposer à des représailles. Ils se déchaînent sur des étrangers par facilité. Arrêtons donc de stigmatiser tout un peuple à cause du ballon rond. Un jeu tellement insignifiant. Il suffit de compter le nombre de fois où les joueurs simulent des coups qu'ils n'ont pas reçu pour se rendre compte du niveau moral de la majorité des participants de toutes les équipes.

Lebreton Alain Paul Yves

Comme on le dit si bien au Liban: "Yeslam hal temm"!
Je ne peux plus compter le nombre d'ex-amis avec qui je me suis disputé lors de cette Coupe du Monde qui m'a fait découvrir un racisme, une intolérance, un rejet de l'autre tellement ancré dans le psyché des libanais qu'il me paraît étonnant que la guerre civile n'ait pas encore repris de plus belle. Une belle mentalité de m....!
Je me console en me rappelant cette image magnifique de Paul Pogba, le soir de la finale, les yeux fermés et chantant "La Marseillaise" avec une passion que je n'ai jamais vue chez aucun autre français. Une image qui me met la larme à l'œil et qui me remplit de fierté de cette France, MA France multiculturelle, multi-ethnique et surtout multi-tolérante.

Le Liban éternel

Les quelques personnes qui se sont montrés hostiles à l'équipe de notre "tendre maternelle" ne reflètent, et de loin pas, les sentiments de la majorité des libanais qui aiment très sincèrement & silencieusement la France. Les Présidents Chirac & Macron ont fait beaucoup pour maintenir et soutenir l'Etat libanais.

C. F.

Ça devient un ""marronnier"" le lebanese bashing.

Depuis le fameux ""Nous sommes un peuple de …?..."" de l’an dernier, et le ""Lebanese bashing"" de 2016. Les pathologies des Libanais et leur incapacité à vivre ensemble sont notoires. Les relever à la même période relève finalement de la mauvaise humeur et de la provocation. Dommage ! Je n'ai rien lu du ""lebanese bashing"" pendant la dernière campagne des législatives, mais c’est une autre histoire…….

Le Faucon Pèlerin

La France avait des colonies, certains joueurs de l'équipe de France sont des descendants de ses ex-colonies ce qui est légitime et normal.
Quant à détéeeeeseter l'équipe de France, c'est un acte d'ingratitude envers la France qui a tant donné au Liban. Je souhaiterais que ces gens-là lisent le livre "La France et le Proche-Orient 1916-1946" de Pierre Fournié et Jean-Louis Riccioli pour savoir ce que la France a fait au Liban durant son Mandat. Ils sauront ce que notre Liban doit à la France que leurs parents et grands-parents l'avait surnommée la "Tendre Mère".

Irene Said

Le jour quand le Libanais saura ce que signifie être patriote, c'est à dire appartenir à un pays, tout ira mieux.
C'est alors qu'il comprendra les autres patriotes, qu'ils soient français, africains ou philippins.
En attendant, Madame Médéa, félicitations pour votre article, nous avons besoin de personnes comme vous, osant crier certaines vérités !
Irène Saïd

Chaccal Marie Hélène

Bien vu ,bien dit ! Ouf ça fait du bien de vous lire. Ah si cela pouvait reveiller les consciences....des jaloux et des ingrats,voilà ce que nous sommes.

yves kerlidou

Étonnant j'ai dit à peu près la même chose sur un courrier envoyé au journal et il n'a pas été diffusé! Mais ce n'est pas grave au moins c'est mieux perçu si ça vient d'un Libanais

Wehbe Marcelle

Merci pour votre article! Enfin quelqu’un qui parle d’un sujet qui m’a longtemps intrigué. Oui pourquoi on déteste autant l’équipe de Foot Française? De surcroît lorsqu’elle gagne!
Je suis Franco-Libanaise de naissance et j’aime autant mes deux pays. Merci à l’équipe de France d’être arrivée au sommet!
Et si le Liban avait eu l’occasion de participer aussi et d’arriver au sommet j’en aurai été fière aussi !!!

Tueni Myriam

Enfin !! Enfin quelqu’un qui exprime tout haut ce que je dis depuis des années et que je reçois les foudres de ceux qui ne veulent pas m’entendre et qui veulent absolument me faire taire! Attention Medea, vous allez vous attirer vous aussi toutes les foudres .... bass malgré eux, YESLAM TEMMIK ???

Homsy Christian

Mais le plus triste, c’est qu’on rêve encore à ce que ça aurait pu être.

Homsy Christian

Tellement vrai, tellement triste, et tellement bien dit. Nous sommes partis, nous ne reviendrons plus.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban et les spéculations sur l’avenir des relations syro-iraniennes

Un peu plus de Médéa AZOURI

« Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir »

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué