Worldcup

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2018 RUSSIE

X

Sport

L’équipe type du Mondial établie par « L’OLJ »

OLJ
17/07/2018 | 00h00

À l’issue d’un Mondial de football particulier, la rédaction de L’Orient-Le Jour vous dévoile son onze-type du tournoi, avec son lot de stars et de révélations.

Gardien : Thibaut Courtois (Belgique)
Élu meilleur gardien de la compétition par la FIFA, le joueur de Chelsea, pas aidé par sa défense, a tenu la baraque et sauvé son équipe à plusieurs reprises. Auteurs d’arrêts spectaculaires et décisifs, Danijel Subasic (Croatie), héros de sa sélection lors des différentes séances de tirs au but, Hugo Lloris (France), auteur d’une énorme bourde en finale sans conséquence toutefois, ou Jordan Pickford (Angleterre), révélation du tournoi à ce poste, auraient également pu prétendre à ce titre honorifique.

Défenseur droit : Kieran Trippier (Angleterre)
Symbole de l’inattendu parcours des Trois Lions au même titre que le stoppeur Harry Maguire, l’arrière droit de Tottenham est l’une des découvertes de la compétition à son poste. Auteur d’un but sur coup franc en demi-finale face à la Croatie, il a crevé l’écran par sa vivacité et ses capacités d’animation dans son couloir.

Défenseur central droit : Raphaël Varane (France)
L’une des pièces maîtresses de la défense des Bleus. Comme son compère Samuel Umtiti, le joueur du Real Madrid, qui a ouvert le score face à l’Uruguay en quart de finale, a pris une autre dimension en Russie. Solide sur l’homme et propre à la relance, il a dégagé une assurance et une sérénité dignes des très grands. Le défenseur colombien, Yerry Mina, auteur de trois buts dans ce tournoi, a également été cité.

Défenseur central gauche : Andreas Granqvist (Suède)
Le stoppeur de la Croatie, Domagoj Vida, qui sort d’une solide Coupe du monde, a été cité, mais le robuste capitaine de l’équipe de Suède méritait une mention particulière pour saluer la performance de son équipe, combative jusqu’à la défaite face à l’Angleterre en quart de finale. À 33 ans, il a annoncé sa retraite internationale.

Défenseur gauche : Diego Laxalt (Uruguay)
Le jeune latéral des Bleus, Lucas Hernandez, qui a répondu aux attentes, ou le Brésilien Marcelo ont été cités, mais l’arrière de la Celeste, très demandé sur le marché des transferts, symbolise le bon tournoi de son équipe, solide comme à son habitude grâce à sa charnière Diego Godin/Jose Gimenez. On ne saura jamais si la présence d’Edinson Cavani face à la France aurait pu changer les choses.

Milieu : Luka Modric (Croatie)
Élu meilleur joueur du Mondial par la FIFA. Ce n’est que justice malgré la défaite en finale, tant il a illuminé le tournoi par sa technique, son intelligence de jeu et son abnégation. Le joueur du Real Madrid aura été l’âme de son équipe, l’amenant sans cesse à se dépasser. Un rayon de soleil dans une compétition marquée par la domination des organisations défensives. Un très sérieux prétendant au Ballon d’or cette année.

Milieu : N’Golo Kanté (France)
Le meilleur joueur du monde dans son rôle. Son humilité confondante n’a d’égal que son titanesque travail de l’ombre au milieu de terrain. Sans lui, les Bleus n’auraient jamais gagné leur seconde étoile. Son coup de mou en finale s’explique par son excellent tournoi, au cours duquel il s’est dépensé sans compter, avalant les kilomètres comme un marathonien. Paul Pogba et ses coéquipiers en attaque, qu’il a libérés des tâches défensives, peuvent le remercier.

Milieu : Philippe Coutinho (Brésil)
Le seul joueur à sauver dans la Seleção, ultrafavorite après l’élimination de l’Allemagne et de l’Espagne, mais qui a buté face à la Belgique. Avec ses coups d’éclat, le milieu offensif, auteur de 2 buts, est l’une des rares stars auriverdes ayant foulé les pelouses de Russie à avoir tenté de sortir l’équipe de l’agaçant Neymar de son rythme de sénateur.

Attaquant droit : Kylian Mbappé (France)
Élu meilleur jeune du tournoi par la FIFA. Déjà comparé à Pelé, l’attaquant de 19 ans, rapide et technique, a marqué le Mondial de son empreinte grâce à ses 4 buts, sa facilité à éliminer ses adversaires et sa maturité déconcertante. Le plus impressionnant reste sa marge de progression qui semble énorme. La France et le monde du football ont trouvé leur nouvelle star.

Buteur : Harry Kane (Angleterre)
Avec 6 réalisations, l’attaquant de Tottenham est le meilleur buteur de la compétition. Bien qu’il faille relativiser cette performance en rappelant qu’il a inscrit 5 de ses buts en phase de poules, dont 4 sur penalty, le capitaine des Trois Lions a assumé son rôle de leader d’une jeune équipe qui a montré de belles promesses.

Attaquant gauche : Eden Hazard (Belgique)
Auteur de 3 buts et de 2 passes décisives, le capitaine des Diables rouges aura été l’une des figures marquantes du Mondial. Leader d’une génération dorée qui ambitionnait de remporter le trophée, le joueur, sûr techniquement et tranchant sur le plan physique, a parfaitement tenu son rang, celui de l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste. Mentions spéciales au Croate Ivan Perisic et Denis Cheryshev (4 buts), le meilleur joueur russe du tournoi.

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tempête dans la région, crise gouvernementale au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué