Moyen Orient et Monde

Turquie : Liberté conditionnelle pour des étudiants accusés de « terrorisme »

Turquie
OLJ
07/06/2018

Un tribunal d’Istanbul a ordonné hier la remise en liberté conditionnelle de plusieurs étudiants d’une prestigieuse université turque accusés de « propagande terroriste » pour s’être opposés à l’offensive militaire d’Ankara en Syrie. Le tribunal a demandé la libération sous contrôle judiciaire de 14 étudiants qui comparaissaient en détention préventive. Huit autres étudiants comparaissent libres dans le cadre de ce procès qui suscite l’inquiétude des défenseurs des droits de l’homme. La décision du tribunal a été accueillie hier par un tonnerre d’applaudissements des proches des prévenus, venus en nombre pour assister à la première audience du procès. Ces étudiants de l’Université du Bosphore, l’un des creusets de l’élite politique et intellectuelle du pays, sont accusés d’avoir fait de la propagande pour le compte du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué