Dernières Infos

Tunisie: le ministre de l'Intérieur limogé en pleine controverse migratoire

AFP
06/06/2018

Le ministre de l'Intérieur tunisien Lotfi Brahem a été limogé et sera remplacé, par intérim, par le ministre de la Justice Ghazi Jribi, ont annoncé mercredi les services du chef du gouvernement.

Cette décision intervient en pleine controverse après la mort, dans la nuit de samedi à dimanche, de plusieurs dizaines de migrants --en majorité des Tunisiens- au large de Kerkennah (est).
Le texte officiel ne fournit aucune précision sur le motif de ce limogeage, décidé à la suite d'une rencontre entre le Premier ministre Youssef Chahed et le président Béji Caïd Essebsi.

Selon des sources proches du gouvernement interrogées par l'AFP, MM. Chahed et Brahem entretenaient des relations fraîches et ce limogeage était attendu, surtout après le drame de Kerkennah, l'un des pires depuis le début de l'année avec un bilan d'au moins 66 migrants morts noyés.

Mercredi matin, M. Brahem avait décidé de limoger des responsables sécuritaires, sur la base d'"investigations préliminaires" faisant apparaître qu'ils avaient failli à leur devoir, "de façon directe ou indirecte", dans le cadre de ce naufrage, selon le ministère de l'Intérieur.
Ce sont, au total, dix responsable de la sûreté nationale et de la garde nationale (gendarmerie) qui ont été limogés, dont les directeurs de la sûreté nationale et de l'unité des gardes-côtes de Kerkennah, ainsi que celui de la garde nationale à Sfax.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants