Dernières Infos

Cachemire : Pakistan et Inde promettent de respecter le cessez-le-feu

AFP
30/05/2018

Les armées de l'Inde et du Pakistan ont promis de respecter le cessez-le-feu de 2003 au Cachemire, où les accrochages se multiplient à la frontière entre les deux pays et la violence atteint des niveaux plus vus depuis quinze ans.

Islamabad et Delhi recensent plus de 200 morts et plus de 1.000 blessés depuis 2015 le long de la Ligne de contrôle (LOC), frontière de 740 km séparant l'Azad Cachemire (Pakistan) du Jammu-et-Cachemire (Inde).

D'après les autorités pakistanaises, les tirs et bombardements venant d'Inde, qui ont repris de plus belle à la mi-2016, ont fait 21 morts et 128 blessés depuis le 1er janvier. Selon Delhi, ceux en provenance du Pakistan ont fait 43 morts côté indien, dont 25 civils, cette année.
Les belligérants, qui revendiquent tous deux ce territoire à population majoritairement musulmane et se sont déjà livré deux guerres à son sujet, s'étaient tenus relativement tranquilles pendant une décennie après le dernier cessez-le-feu en date, qui remonte à 2003.
D'après des communiqués presque identiques envoyés mardi soir par les armées indienne et pakistanaise, leurs deux directeurs généraux des opérations militaires, face à l'augmentation des incidents, se sont parlés dans l'après-midi.
D'après ces deux textes, les deux hommes "se sont mis d'accord pour mettre en oeuvre le cessez-le-feu de 2003 pleinement et à la lettre et dans l'esprit et de s'assurer qu'il ne sera pas violé par aucune des parties".

Mercredi, des responsables ont indiqué que la situation revenait à la normale dans la partie indienne, où 80.000 personnes avaient quitté leurs maisons pour échapper aux violences.
"La plupart des villageois qui avaient fui sont rentrés chez eux. (...) Il n'y a plus personne dans les camps de secours, mais nous les avons gardés ouverts au cas où quelque chose survienne à nouveau", a déclaré à l'AFP Hemant Kumar Sharma, un commissaire indien.

La tension est également alimentée par l'insurrection séparatiste qui déstabilise le Cachemire indien depuis la fin des années 1980, et a fait des dizaines de milliers de morts. New Delhi accuse régulièrement Islamabad d'attiser ce mouvement, ce que le Pakistan dément.
Quelque 500.000 soldats indiens seraient mobilisés au Cachemire, contre 50 à 100.000 militaires pakistanais, selon des experts, Islamabad et Delhi refusant de communiquer leurs effectifs.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants