Journées Libanaises de paris

L’art de vivre et les mille facettes du pays du Cèdre

Au cœur de Paris, un printemps libanais.

Le temps d’un week-end ensoleillé, la « Halle des Blancs-Manteaux » du 4e arrondissement, a accueilli pour la 4e fois consécutive les « Journées libanaises », fruit d’un travail laborieux de dizaines d’associations libanaises de l’Hexagone, conduites par l’ULCM. 

Reprenant le flambeau de ses deux prédécesseurs, Edmond Abdel Massih et Artémis Keyrouz, le nouveau président en exercice de la section française de l’ULCM, Moussa Ghanem, a su porter cet événement au zénith en mobilisant des dizaines de bénévoles avec le soutien renouvelé, d’année en année, de la mairie du 4e arrondissement qui a offert les locaux et accordé tout son soutien.

Ce véritable festival libanais a clôturé ses festivités dimanche soir par un événement qui était le temps fort de son activité : l’élection de Miss Liban (France) qui participera au traditionnel concours « Miss Liban émigrés » de Dhour Choueir.

Mais le coup d’envoi, vendredi dernier, n’en était pas moins percutant avec une inauguration en grande pompe en présence de l’ambassadeur du Liban Rami Adwan qui a prononcé un discours de circonstance, longuement applaudi par une assistance de plusieurs centaines de Libanais et d’amis français, dont le maire du 4e, M. Ariel Weil. 

Autres intervenants à la tribune : M. Moussa Ghanem, président de l’ULCM-France, et la première adjointe du maire, Mme Zarka, qui a rappelé les liens d’amitié entre le Liban et Paris.

Côté récréatif, la jeune Line Khoury (12 ans) a magistralement interprété de grands succès d’Édith Piaf et de Feyrouz, et la danseuse Yara a mis son grain de sel à la cérémonie de lancement.

Entre l’inauguration et la tombée du rideau, dimanche, l’on a pu assister à mille et une activités culturelles et artistiques, sous la forme de conférences-débats, expositions et dégustations diverses mettant en valeur les facettes les plus diverses de l’art de vivre libanais.

Cette 4e édition des « Journées libanaises » à Paris n’aurait pas connu le même succès que les manifestations précédentes sans la soutien d’entreprises et organismes libanais et français, et l’apport de contributeurs anonymes qui ont été longuement remerciés par les organisateurs.


Pour mémoire

Élection d’un nouveau conseil national de l’ULCM France


Au cœur de Paris, un printemps libanais.

Le temps d’un week-end ensoleillé, la « Halle des Blancs-Manteaux » du 4e arrondissement, a accueilli pour la 4e fois consécutive les « Journées libanaises », fruit d’un travail laborieux de dizaines d’associations libanaises de l’Hexagone, conduites par l’ULCM. 

Reprenant le flambeau de ses deux prédécesseurs,...