Dernières Infos

Yémen : trois Français sur quatre jugent inacceptable la vente d'armes à l'Arabie saoudite

AFP
26/03/2018

Trois Français sur quatre jugent "inacceptable" la vente de matériel militaire à l'Arabie saoudite, selon un sondage publié lundi à l'occasion du troisième anniversaire de l'intervention au Yémen d'une coalition arabe sous commandement saoudien.

D'après cette enquête de l'institut YouGov réalisée pour l'ONG internationale SumOfUs, 74% des Français dénoncent la vente d'armes à l'Arabie saoudite. Ils sont 71% à le faire concernant les Emirats arabes unis, autre partenaire de la coalition qui soutient les forces progouvernementales au Yémen face aux rebelles houthis, soutenus par l'Iran et qui contrôlent la capitale Sanaa.

Dans ce sondage, 88% des Français estiment par ailleurs que la France doit arrêter les exportations d'armes aux pays qui risquent de les utiliser contre des populations civiles. Enfin, 69% des Français sont favorables à un renforcement du rôle du Parlement dans le contrôle des ventes d'armes.

"Plus de 64.000 membres de SumOfUs demandent au président (français Emmanuel) Macron de mettre immédiatement un terme à l'exportation d'armes françaises vers les monarchies du Golfe qui mènent la guerre au Yémen et qui dirigent leur arsenal militaire contre les populations civiles. Les résultats de ce sondage inédit montrent que c'est une opinion partagée par une partie écrasante des Français", commente Eoin Dubsky, responsable de campagnes chez SumOfUs, une ONG disant agir comme un contre-pouvoir aux grandes entreprises. "Nous espérons également que cette campagne permettra de questionner le poids démesuré de l'industrie de l'armement en France. Un vrai contrôle démocratique doit commencer à s'exercer sur ces exportations qui se font aujourd'hui dans l'opacité", ajoute-t-il.

Vendredi, l'ONG Amnesty International avait également dénoncé les fournitures d'armes par les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Espagne et l'Italie et accusé l'Arabie saoudite et ses alliés de se rendre coupables de "crimes de guerre potentiels" au Yémen.

Depuis mars 2015, près de 10.000 personnes ont été tuées et plus de 53.000 blessés au Yémen, théâtre de la "pire crise humanitaire" du monde, selon les Nations unies. Le sondage a été réalisé en ligne du 20 au 21 mars 2018 auprès d'un échantillon de 1.026 personnes de 18 ans et plus.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants