La Dernière

Brèves

OLJ
14/03/2018

Pour clore les polémiques, Bertrand Cantat renonce aux festivals d’été
Le chanteur français Bertrand Cantat, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant en 2003, a annoncé qu’il renonçait à se produire dans les festivals d’été face à une contestation grandissante pour ses concerts. « Pour mettre fin à toutes les polémiques et faire cesser les pressions sur les organisateurs, j’ai décidé de retirer notre projet de tous les festivals d’été », a déclaré celui qui fut longtemps la figure de proue du rock français avec son groupe Noir Désir. Le chanteur maintient en revanche toutes les dates de sa propre tournée, entamée le 1er mars à La Rochelle. Il doit donner ses dernières représentations à Paris, les 29 et 30 mai. Revenu sur le devant de la scène le 1er décembre pour la sortie de son premier album solo, Amor Fati, Bertrand Cantat a depuis vu les polémiques se succéder.

De l’art de tartiner un scone de la bonne manière
Tartiner un scone, petit gâteau dense à base de beurre, farine et sucre, et partie intégrante de l’art de vivre britannique, ne s’improvise pas : un site historique de Cornouailles l’a appris à ses dépens. Le salon de thé du domaine de Lanhydrock (sud-ouest de l’Angleterre), manoir victorien géré par un fonds national, avait posté sur sa page Facebook une photo pour vanter son thé de l’après-midi, où figurait un scone avec une couche de crème surmontée d’une couche de confiture. Scandale devant cette faute de goût, puisque, en Cornouailles, la tradition veut qu’on tartine d’abord la confiture ensuite recouverte de crème. Cette méthode est en revanche celle de la région voisine et rivale du Devon, ce qui a mis le feu aux poudres.

Décorations de Noël en mars : « Pourquoi pas ? » dit le maire de Belgrade
Les décorations de fin d’année, qui, comme tous les ans, illuminent le centre de Belgrade depuis septembre, ne seront démontées qu’en mars : « Et pourquoi pas ? » a déclaré le maire de la capitale serbe, Sinisa Mali. « Nous sommes une métropole européenne et nous devons être concurrentiels. Les gens décident du lieu où ils vont célébrer le Nouvel An en juin, juillet, et non pas le 25 décembre », a assuré le maire. Il a dit ne pas comprendre pour quelle raison les décorations seraient installées au dernier instant, « le 25 décembre », puis retirées « dix jours plus tard ».

Un bol très rare de la dynastie Qinq pourrait pulvériser le record pour une céramique chinoise
Un bol extrêmement rare de la dynastie Qinq, un des trois seuls connus, devrait être adjugé le 3 avril, à Hong Kong, à près de 20 millions d’euros, voire pulvériser le record pour une céramique chinoise, a annoncé la maison Sotheby’s. De 14,7 centimètres de diamètre, ce délicat bol à dominante rose est décoré à l’aide de falangcai, émaux peints combinant techniques chinoise et occidentale, ainsi que de fleurs, dont des jonquilles, lesquelles ne figurent pas souvent sur la porcelaine chinoise. Le bol fut utilisé par l’empereur Kangxi dans les années 1720. En octobre dernier, un bol de mille ans d’âge de la dynastie Song avait été vendu pour l’équivalent de 32 millions d’euros, ce qui était un nouveau record pour une céramique chinoise. C’était mieux qu’une coupe à vin de la dynastie Ming, achetée en 2014 pour 30 millions d’euros.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tempête dans la région, crise gouvernementale au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué