Moyen Orient et Monde

Le PM israélien juge « inacceptables » les propos de son homologue polonais sur la Shoah

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a jugé « inacceptables » les récents propos de son homologue polonais Mateusz Morawiecki sur la Shoah, hier, lors d’un entretien téléphonique avec lui.

Un journaliste israélien avait demandé samedi au PM polonais s’il serait puni dans son pays s’il racontait l’histoire de membres de sa famille déportés après avoir été dénoncés à la Gestapo par leurs voisins polonais durant la Seconde Guerre mondiale. « Ce ne sera pas puni, ce ne sera pas considéré comme criminel que de dire qu’il y avait des auteurs polonais (du génocide juif), tout comme il y avait des auteurs juifs, des auteurs ukrainiens ou allemands », a répondu M. Morawiecki. M. Netanyahu a réagi le jour même, jugeant les propos de son homologue « scandaleux ». « Il y a un problème lié à une incapacité de comprendre l’histoire et un manque de sensibilité face à la tragédie de notre peuple », avait-il affirmé. Des accusations rejetées hier par la Pologne. Il s’agit du dernier épisode en date dans la guerre des mots que se livrent Jérusalem et Varsovie depuis l’adoption par le Parlement polonais d’une loi interdisant l’utilisation de l’expression « camps de la mort polonais » et punissant de trois ans de prison toute personne accusant l’État polonais de participation aux crimes nazis.


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a jugé « inacceptables » les récents propos de son homologue polonais Mateusz Morawiecki sur la Shoah, hier, lors d’un entretien téléphonique avec lui.

Un journaliste israélien avait demandé samedi au PM polonais s’il serait puni dans son pays s’il racontait l’histoire de membres de sa famille déportés...

commentaires (0)

Commentaires (0)