Liban

Mikati se fait l’écho de la détermination de Berry

OLJ
12/01/2018

L'ancien Premier ministre Nagib Mikati a rendu visite, hier, au président de la Chambre, Nabih Berry, pour un entretien qui a porté sur les deux dossiers des élections législatives et du décret d'ancienneté des officiers de la promotion de 1994.
Concernant les législatives, M. Mikati a souligné l'insistance de Nabih Berry à ce que les élections aient lieu le 6 mai, sur base de la nouvelle loi. Pour ce qui est du décret conflictuel, qui est comme on le sait au cœur d'une polémique entre Baabda et Aïn el-Tiné, il a fait état d'une convergence de vues avec son hôte, en expliquant que « le titre même du décret est faux ». « L'ancienneté, a-t-il expliqué, est accordée à des militaires qui ont mené des opérations militaires spectaculaires et non pas à toute une promotion. Dans ce cas précis, il s'agit d'une régularisation de situation, qui commande tôt ou tard des engagements financiers, donc une signature du ministre des Finances ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants