Dernières Infos

Israël: l'émissaire de Trump pour le Proche-Orient rencontre Netanyahu

AFP
20/12/2017

L'émissaire du président américain Donald Trump pour le Proche-Orient, Jason Greenblatt, a rencontré mercredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

M. Greenblatt fait partie des quelques collaborateurs de M. Trump qui multiplient depuis des mois les rencontres dans la région pour tenter de relancer l'entreprise de paix moribonde entre Israéliens et Palestiniens.

La rencontre intervient deux semaines après l'annonce par le président américain de sa décision de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël, rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale sur le statut de Jérusalem.

Cette décision unilatérale des Etats-Unis sur Jérusalem, l'une des questions les plus épineuses du conflit israélo-palestinien, a suscité l'émoi à travers le monde et des manifestations et heurts quasiment quotidiens dans les Territoires palestiniens.

Les Palestiniens ont déclaré que les Etats-Unis étaient à présent disqualifiés pour assumer leur rôle de médiateur historique de paix avec les Israéliens.

M. Greenblatt, accompagné de l'ambassadeur américain en Israël, David Friedman, s'est entretenu avec M. Netanyahu "alors que l'administration (Trump) poursuit ses efforts de paix, qui bénéficieront aussi bien aux Israéliens qu'aux Palestiniens", a-t-il dit.

M. Greenblatt indique sur Twitter avoir également rencontré depuis mardi soir le représentant spécial de l'Union européenne pour le processus de paix, Fernando Gentilini, ainsi que le général israélien Yoav Mordechai, chef du COGAT, l'organe du ministère de la Défense chargé de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens.
M. Greenblatt était censé précéder dans la région, puis rejoindre le vice-président américain Mike Pence, qui devait arriver ce mercredi.

La Maison Blanche a annoncé lundi le report de la visite de M. Pence à la mi-janvier en invoquant sa nécessaire présence à Washington pour un vote crucial au Sénat.

La décision de M. Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël a attiré à l'administration une réprobation quasiment unanime de la communauté internationale. Israël a salué cette reconnaissance comme "historique".

Le président palestinien Mahmoud Abbas a décidé que les responsables palestiniens ne rencontreraient plus les officiels politiques américains.

Alors que M. Greenblatt rencontrait M. Netanyahu, M. Abbas était reçu par le roi Salmane d'Arabie saoudite, poids lourd dans la région et proche allié des Etats-Unis. Le roi a réaffirmé le droit des Palestiniens de faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les Saoudiens et le courant du Futur, des relations tendues

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.