X

Liban

Frangié chez Hariri : Jusqu’ici, pas d’alliance avec les FL

Législatives

Les Marada et les haririens « ne seront pas éloignés les uns des autres », et « notre porte est ouverte devant Gebran Bassil », martèle le leader zghortiote.

13/12/2017

Le Premier ministre, Saad Hariri, a reçu hier à la Maison du centre le chef des Marada, Sleiman Frangié. Les ministres Youssef Fenianos et Ghattas Khoury étaient présents à la rencontre, ainsi que Tony Frangié, fils aîné de M. Frangié. La dernière rencontre entre M. Hariri et M. Frangié avait eu lieu en mars dernier.
Les déclarations faites par M. Frangié au terme de cette rencontre montrent clairement un changement d'orientation par rapport aux propos qu'il tenait il y a un mois et demi dans un entretien accordé au nouveau quotidien al-Ittihad.

Interrogé hier par les journalistes sur une éventuelle rencontre entre le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, et lui, M. Frangié a répondu : « Cette question n'a pas été évoquée avec nous, mais notre porte est toujours ouverte à Gebran Bassil et à d'autres. » En octobre, M. Frangié ne disait pas cela.

« Gebran Bassil soutient les adversaires des Marada et nous soutiendrons ses adversaires, dont notamment Boutros Harb à Batroun. À cause de ce que fait Bassil, une rencontre avec Samir Geagea est plus facile qu'avec le président de la République, Michel Aoun », martelait-il à l'époque, au moment où les efforts déployés entre Meerab et Bnechii pour normaliser les rapports entre eux battaient leur plein. Le chef des Marada était même allé jusqu'à dire qu'en dépit des divergences avec les FL sur le projet politique, « lorsque les lignes rouges tombent, elles tombent partout et chez tout le monde ».

 

(Lire aussi : Jusqu’où ira Saad Hariri dans ses révélations ?)

 

Hier, en revanche, M. Frangié est resté sur ses gardes, se contentant d'évoquer un dialogue avec Meerab, mais pas d'alliance. « Nous sommes clairs, nous voulons travailler pour notre intérêt dans la circonscription où nous sommes présents et dans toutes les circonscriptions où nous pouvons avoir des "amis" », a-t-il déclaré avant de poursuivre : « Jusqu'à présent, nous ne sommes pas dans un climat d'alliance avec les FL. » Toutefois, a-t-il ajouté, « nous avons dit que nous mettrons le passé derrière nous et aux élections, nous verrons comment nous pourrons gagner le plus grand nombre de sièges ».

La zone d'influence des Marada se trouve dans la circonscription chrétienne du Liban-Nord, qui comprend quatre cazas (Zghorta, Bécharré, Koura et Batroun) et dix sièges. C'est principalement dans cette circonscription, fief également des FL et de Gebran Bassil, que se dessinera, au soir des législatives, le futur leadership chrétien.

Toujours au sujet des législatives, M. Frangié a assuré que « les Marada et le courant du Futur ne seront pas éloignés les uns des autres ». « Il reste encore cinq mois avant les élections. Pendant cette période, beaucoup de choses changent et la situation d'aujourd'hui peut changer en quelques jours ou quelques mois. Nous avons parlé de toutes les questions, et nous étions d'accord sur presque tous les points abordés », a ajouté le leader des Marada. Concernant la politique de distanciation et les violations qui lui ont été faites, M. Frangié a rappelé que son parti a soutenu cette politique, mais il a souligné ne pas être d'accord pour ce qui est des critiques formulées au sujet de la tournée du responsable milicien irakien Kaïs el-Khazaali au sud du Litani. Selon lui, la distanciation ne doit, en effet, pas s'appliquer face à Israël.

 

 

Pour mémoire

Hariri : Nous serons toujours aux côtés de Frangié

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

en tt cas Mr Frangieh, avec ou sans vous les FL ont du poids au liban et .. les legislatives de 2018 vont confirmer l'avance des FL car ceux ci auront bien au minimum 3 a 5 depute en plus ...

wait and see

IMB a SPO

Depuis plus de 60 ans, les memes noms defilent - Arslan, Jumblat, Frangieh, Karame, Mikati Berry, Gemayel, Salam, etc etc. A croire que ce pays est la proriete de ces familles et que personne d'autre n'est a meme de le diriger... Une monarchie? une autocratie? Une HONTE oui!

gaby sioufi

rafraichissant , les jeunes figures se retrouvent pour sauver encore une fois notre grand pays souverain,
ils y invitent un larron roi meme si tres peu apprecie , encore moins sympathise.
ainsi la boucle sera bouclee.
tant pis pr les autres amis ennemis

Fredy Hakim

FL et Geagea finiront en désespoir de cause
dans les bras de S. Frangié motivés uniquement
par leur haine de Gebran Bassil.
Le médiocrité des Marada rejoindra la traîtrise des FL.

George Khoury

les alliances contre nature commencent a se former pour faire les petits interets de chaque parti et un joli hold up sur la republique....demain ils se chamaillerons comme des pochtrons...

Moi je ne voterais pour aucun des partis historiques: Hezb, CPL, FL, Future, Marada, PSP, etc...ils se partagent le gateau et on a vu ou en est le pays. je veux du changement avec une nouvelle equipe

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST DU PIPEAU !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué