Agenda

Riad Salamé invité de Halfa à Paris

Conférence-débat
07/12/2017

À l'invitation de la « Halfa », association d'hommes d'affaires libanais en France, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a donné mardi une conférence-débat à laquelle ont participé environ 150 personnalités françaises et libanaises représentant divers secteurs de l'économie et de la finance, ainsi que des diplomates dont l'ambassadeur du Liban, Rami Adwan, et le chef de la délégation permanente libanaise à l'Unesco, l'ambassadeur Khalil Karam.
Après des mots de circonstance prononcés par le président de la Halfa, Antoine Menassa, et l'ambassadeur Adwan, le gouverneur Salamé a fait le point de la situation financière et monétaire, et rappelé l'importance du rôle de la BDL dans les moments de crise, comme celle qui a secoué le Liban suite à la démission du président Saad Hariri, retirée le 5 décembre.
L'ingénierie financière mise en place par la Banque du Liban a évité au Liban et aux marchés de graves problèmes, a déclaré M. Salamé, qui a mis en exergue le maintien de la stabilité grâce à la liquidité assurée. Il a été question également des banques libanaises et de leur rôle dans le maintien d'une économie solide, du flux d'argent provenant de la diaspora libanaise qui n'a pas été affecté par les tensions entre Beyrouth et Riyad.
M. Salamé a également rejeté les récentes accusations portées par le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, qui avait déclaré que le Hezbollah blanchissait de l'argent de la drogue dans les banques libanaises. C'est dans ce contexte que le gouverneur de la Banque centrale a rappelé le dispositif mis en place sur la place de Beyrouth pour lutter contre le blanchiment d'argent. Il a enfin rappelé que la BDL incite depuis un moment les banques à favoriser le secteur de l'habitat, et à encourager la recherche et le secteur numérique qui a généré, a-t-il dit, 60 000 emplois.

À la une

Retour à la page "Agenda"

Dernières infos

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

Le mufti et le pape

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement entre les interférences externes et l’épineux dossier des relations avec la Syrie

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué