X

Liban

La vannerie ressuscitée à Byblos dans le cadre d’un projet de UN Women

Artisanat

Un projet global d'initiation au travail de la feuille de palmier.

25/11/2017


L'initiation au travail de la feuille de palmier est un savoir-faire ancestral qui sera enseigné aux femmes de la région. Cette activité fait partie d'un projet global développé par la Fondation Safadi, UN Women et le Japon. La cérémonie d'inauguration de ce projet s'est tenue au cœur de Byblos, hier matin, au sein du centre de développement affilié à UN Women. L'ambassadeur du Japon, Matahiro Yamaguchi, a expliqué que « ce programme vise à encourager le développement personnel des femmes en leurs fournissant des capacités utiles à l'entrepreneuriat. Les enseignements leur permettront de développer leur carrière grâce au savoir-faire transmis ». En outre, la représentante du ministre des Affaires sociales Pierre Bou Assi a expliqué que le projet résulte d'une coopération stratégique entre son ministère, UN Women, la Fondation Safadi et l'ambassade du Japon. « Ce projet va fournir à quelque 600 femmes des compétences nouvelles, qui auront des retombées sur les générations futures. Nous allons réduire les disparités hommes-femmes existant au niveau du travail », a-t-elle souligné.

Une tradition originaire de Amchit
L'une des initiatives principales du projet consiste à ressusciter la vannerie artisanale de Amchit. Au siècle dernier, de nombreuses familles originaires de cette ville ont développé un savoir-faire grâce aux nombreuses palmeraies qui bordent la côte. Trois femmes se cachent derrière cette initiative ambitieuse : Alice Eddé, active pour la sauvegarde des savoir-faire locaux, Najwa Bassil, consultante en développement local, et l'architecte Mona Yazbeck. « Nous voulions recréer un artisanat local en lien avec notre patrimoine », explique Mme Bassil, ajoutant que « l'idée est aussi d'impliquer de nouveaux designers pour mettre la vannerie aux goûts actuels. Nous pouvons ainsi espérer un impact positif sur le commerce et le tourisme, les produits devront être commercialisés dans les souks ». Au-delà de l'utilité de l'objet, il y a la beauté inhérente à la technique et à la texture qui nous a paru intéressante à mettre en valeur.
En plus des cours de vannerie, des ateliers cuisine et de broderie seront également dispensés au centre de UN Women de Byblos. « Ce type de formation est bénéfique pour les femmes au foyer et celles qui sont sans emploi, c'est le genre de travail que l'on peut réaliser à domicile, réduisant ainsi les contraintes liées au déplacement », selon Mme Yazbeck.

Un savoir-faire à transmettre
Pour Alice Eddé, l'idée de relancer cet artisanat trouve son origine dans sa passion pour les traditions libanaises. « Les designers libanais vont agrémenter les nouvelles créations pour leur donner une touche moderne », relève-t-elle. De son côté, Mona Yazbeck a réalisé plusieurs démarches pour mener à bien ce projet. « J'ai essayé de retrouver les anciens qui possédaient ce savoir-faire. Nous avons ramené Rabab Sleiman des États-Unis, une artisane originaire de Amchit, pour qu'elle dispense des cours aux femmes. » Cela fait vingt ans que Rabab Sleiman travaille dans le domaine de la vannerie. « Tout le monde tressait divers objets dans ma ville natale de Amchit », souligne-t-elle. « Je suis autodidacte. Je plonge les feuilles durant plusieurs heures pour les ramollir. Cela prend une journée de travail pour obtenir un produit fini de qualité », explique Mme Sleiman.
Les trois initiatrices de ce projet espèrent que l'activité suscitera un regain d'intérêt pour la vannerie afin de redonner vie à cette partie oubliée du patrimoine libanais.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants