X

Liban

Des étudiants-assistants en conflit avec l’AUB pour des réductions de bourses

Université

Plusieurs personnes ont manifesté hier pour protester contre des sanctions visant quatorze de leurs camarades.

22/11/2017

Plusieurs étudiants de l'Université américaine de Beyrouth ont manifesté hier matin sur le campus de Bliss contre la révocation par l'administration universitaire des bourses d'étude de quelques étudiants travaillant comme assistants à l'université. Ces étudiants avaient pris part à un mouvement de protestation contre un changement de leurs conditions de travail, décidé en mai dernier par l'administration, impliquant une réduction des montants qui leur étaient alloués.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, un groupe d'étudiants se faisant appeler Boldly G-AUB, à l'origine de ce mouvement de protestation, explique que « lundi soir, l'AUB a décidé d'annuler les réductions de frais d'études de quatorze étudiants qui travaillaient comme assistants. Sans ces réductions, les étudiants ne pourront pas finir leurs études (...). L'AUB met donc en péril l'avenir de plusieurs de ces étudiants, simplement parce qu'ils ont protesté contre des changements apportés par l'université à leurs contrats de travail », ajoute le communiqué.

Ces quatorze étudiants ont été sanctionnés parce qu'ils protestaient de façon inacceptable, selon l'administration, contre la décision qui avait été prise en mai et qui touchait l'ensemble des étudiants-assistants. Cette décision avait été prise « pour éviter de pénaliser tous les étudiants en augmentant les frais d'études de plus de 3 % », avait alors indiqué un responsable de l'université.

Les protestataires avaient monté une tente devant un bâtiment administratif de l'AUB, et l'ont occupée pendant une semaine avant d'être évacués hors du campus, dans la nuit de lundi à mardi, par les agents de sécurité. Ce départ forcé des étudiants et leur altercation avec les gardiens ont été filmés dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

 

En attendant les négociations...
« Les étudiants ne disposaient pas des autorisations requises pour installer cette tente. Ils ont été avertis à plusieurs reprises mais ont refusé de coopérer, souligne l'administration dans un communiqué. Nous les avions avertis que cette infraction pourrait conduire à la perte des aides financières dont ils bénéficient. Interrogée par L'Orient-Le Jour, une étudiante qui a voulu garder l'anonymat a nié que les étudiants protestataires aient été avertis comme le soutient l'administration.

« Je dois signaler d'abord l'agression physique qu'ont subie deux des étudiants et qui a été filmée », martèle la jeune femme. « Nous n'avons pas été appelés une seule fois cette semaine pour négocier avec l'administration », ajoute-t-elle. « Hier matin, on nous a accordé une heure et demie pour démonter la tente », dit-elle encore. « Nous réclamons le recouvrement de nos bourses d'études et le dialogue avec l'administration, et nous prendrons les mesures prochaines en fonction de la réponse de l'université », conclut-elle.

 

 

Lire aussi

La tension est brusquement montée entre étudiants Kataëb et PSNS devant l'AUB

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Échec au roi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué