X

Culture

Ed Sheeran, le conquérant tétanisé par la charge du désir...

Musique
22/11/2017

Son tube de l'été Shape of you a atteint des sommets sur YouTube avec plus de 2,7 milliards de vues. Plus qu'un phénomène ! Ed Sheeran vient de dévoiler le clip très attendu de son single Perfect, une vidéo qui baigne dans une ambiance... parfaitement romantique.

Bouille facétieuse d'un rouquin aux allures encore de collégien (26 ans sonnants !), presque un profil de personnage de Harry Potter, Ed Sheeran est un Londonien au succès planétaire. Là où les noubas et les ferias se déclinent à gros décibels dans les boîtes de nuit et dancings enfiévrés. D'ailleurs, sa chanson Shape of you est un reflet typique de ces nuits allumées entre copains éméchés et un petit flirt qui se transforme en histoire d'amour. Et ce confus cocktail explosif en rapport avec le désir des corps y est pour quelque chose. Électrisant !

En ouverture, ces premières notes telles des balles qui rebondissent sur un xylophone. Ou des coups de kick box bien assénés comme dans le clip qui se marie si bien au rythme et à la cadence pour illustrer la mélodie. Quelques minutes pour un chant pop avec tempo intense et des paroles qui accrochent. Leste mariage des « lyrics », légers et bien associés. Un air trémoussant, fluide et sensuel, qu'on fredonne vite. Et qui titille les articulations pour quelques pas de danse. Puis ce chorus qui scande « waouh, waouh, waouh » comme un cérémonial et invocation sioux.

 

(Lire aussi : Ed Sheeran écrase le record d'écoutes sur Spotify)

 

Une musique venue à la fois du tam-tam des forêts lointaines et des accents débridés des villes surpeuplées et speedées. Dépaysement, sensualité et modernité garantis. Pour un hymne à l'attraction magnétique et diffuse des corps. Au fulgurant coup des désirs qui émergent sans crier gare. Aux coups de foudre imparables : folies de la jeunesse, mais aussi de tous les âges. Au parfum irrésistible des gestes, des ondoiements et des regards qui tétanisent.

On le sait depuis longtemps, la musique peut tout dire. Et voilà Ed pour le prouver en deux pirouettes et battements de mesures !
Que les vertueux se tranquillisent. Ed Sheeran qui était dans un célibat controversé, objet de tant de propos malveillants, affiche aujourd'hui son élue de cœur, Cherry Seaborn. Décidément, après la piquante métisse de la boxe dans un clip disjoncté, voilà la battante joueuse de hockey.

Et pour aller encore plus loin dans le conformisme et loin des excentricités de star, Ed Sheeran, au demeurant un garçon dans le vent (« très normal » pour reprendre la formule de Hollande !),
sans chichi ni sophistication, se rêve papa. Eh oui, il a envie de pouponner. Mais pas maintenant. Une fois que les contrats de ses tournées seront totalement honorés. Et Dieu seul sait à quel point il est sollicité ! Il sera notamment le 23 novembre en concert à Dubaï dans un concert sold out depuis des mois.
Le voir en papa heureux est une option sympa. Affaire, paternité et fil d'inspiration à suivre ! En attendant, comme il l'a dit dans l'un de ses plus célèbres tweets, oubliez ragots et médisance, et savourez seulement la musique.

 

Pour mémoire

Ed Sheeran, le bras dans le plâtre, annule sept dates de sa tournée asiatique

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué