La Dernière

Une clé pour « Ila Ayn »

Mode
17/11/2017

La Fondation Liban Cinéma organise le 5 décembre prochain une levée de fonds autour de la projection de Ila Ayn, à Cinemacity-Beirut Souks. Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes de 1957, ce film de Georges Nasser, à nouveau retenu en 2017 parmi les seize films de la sélection Cannes Classics après sa restauration, continue à émouvoir et à faire sens.
Il raconte l'histoire d'un modeste père de famille de la montagne libanaise parti tenter sa chance au Brésil, et son retour au village, vingt ans plus tard. Ila Ayn ? Partir, mais pour aller où et pour quel bénéfice ? Une question qui taraude tous les Libanais depuis des décennies.
Les billets vendus pour cette projection précédée d'un événement tapis rouge donneront accès à une tombola dont le trophée sera un bijou hautement symbolique offert par le bijoutier Sélim Mouzannar. Il s'agit d'un pendentif de la collection « La clé de Beyrouth », en or rose 18k, diamants et rubis, reproduisant une clé inspirée de l'architecture et de la ferronnerie des portails des anciennes demeures beyrouthines.
« Où que l'on aille, une clé nous aimante comme une promesse de retour aux origines », souligne Mouzannar qui en connaît un rayon sur les incessants allers-retours vers le Liban. Après Paris, Londres et Istanbul, voici qu'il pose ses valises à New York, Fifth Avenue, chez Bergdorf Goodman, s'inscrivant ainsi parmi les premiers joailliers du Moyen-Orient à proposer leurs créations sur la célèbre avenue de la Grande Pomme. Son succès auprès de stars américaines telles que Michelle Pfieffer et Jennifer Lawrence n'est pas étranger à cette nouvelle aventure.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.