Rechercher
Rechercher

Liban - Crise gouvernementale

« Il faut comprendre les raisons de la démission de Hariri », affirme le mufti Chaar

Le mufti de Tripoli et du Liban-Nord, Malek Chaar, a déclaré hier que les raisons de la démission du Premier ministre Saad Hariri, annoncée samedi à Riyad, en Arabie saoudite, sont « graves ».
« Les raisons de la démission de M. Hariri sont graves et sa teneur l'est encore plus », a déclaré le dignitaire sunnite lors de la prière du vendredi. « La patience est salutaire, mais l'État doit faire ce qui est en son pouvoir pour découvrir les raisons de cette démission », a-t-il ajouté.
« La crise politique ne s'arrête pas à l'absence de M. Hariri. Il faut s'attarder à ses raisons, ses motifs et ses conséquences. Aucun camp ne doit penser qu'il l'a emporté sur un autre, ni grâce à ses affiliations étrangères ni au fait qu'il possède des armes », a prévenu Malek Chaar, en référence au Hezbollah. « Au Liban, comme dans n'importe quel autre pays, les citoyens doivent être égaux dans leurs droits et leurs devoirs, malgré leurs différences culturelles », a-t-il conclu.


Le mufti de Tripoli et du Liban-Nord, Malek Chaar, a déclaré hier que les raisons de la démission du Premier ministre Saad Hariri, annoncée samedi à Riyad, en Arabie saoudite, sont « graves ».« Les raisons de la démission de M. Hariri sont graves et sa teneur l'est encore plus », a déclaré le dignitaire sunnite lors de la prière du vendredi. « La patience est salutaire, mais...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut