Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Velayati vante une « ligne de résistance » allant de Téhéran à Beyrouth

Le dirigeant iranien Ali Akbar Velayati, principal conseiller du guide suprême de la République islamique, a promis hier lors d'une visite à Alep la reconquête de la province d'Idlib tenue par les rebelles syriens, tout en vantant les succès des alliés de Téhéran dans l'ensemble du Proche-Orient.
Lors de ce déplacement aux allures de provocation envers l'Arabie saoudite, qui vient de dénoncer la déstabilisation régionale dont se rendrait coupable, selon elle, l'Iran, Ali Akbar Velayati a indiqué que Téhéran aiderait les forces du président Bachar el-Assad à reprendre le contrôle de l'ensemble du territoire syrien. « Nous aurons bientôt nettoyé l'est de la Syrie, puis ce sera au tour de la région d'Idlib dans l'ouest », a dit le bras droit de l'ayatollah Ali Khamenei, selon des propos rapportés par l'agence de presse iranienne Mehr.
Selon des propos rapportés par un organe de propagande du Hezbollah, le conseiller du guide suprême iranien a évoqué devant des miliciens chiites venus combattre en Syrie une « ligne de résistance » allant de Téhéran à Beyrouth, le fameux « arc chiite » redouté de longue date par les puissances sunnites de la région. « La ligne de résistance part de Téhéran et traverse Bagdad, Damas et Beyrouth pour atteindre la Palestine », a-t-il dit.


Le dirigeant iranien Ali Akbar Velayati, principal conseiller du guide suprême de la République islamique, a promis hier lors d'une visite à Alep la reconquête de la province d'Idlib tenue par les rebelles syriens, tout en vantant les succès des alliés de Téhéran dans l'ensemble du Proche-Orient.
Lors de ce déplacement aux allures de provocation envers l'Arabie saoudite, qui...

commentaires (0)

Commentaires (0)