Rechercher
Rechercher

Liban

Sabhane : Nous traiterons le gouvernement libanais comme une déclaration de guerre en raison des milices du Hezbollah

Le ministre saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer el-Sabhane, a révélé hier soir à la chaîne al-Arabiya que le « roi Salmane ben Abdel Aziz a informé le Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, des détails de l'attaque menée par le Hezbollah contre l'Arabie saoudite ». « Le gouvernement libanais doit être conscient du danger constitué par les milices du Hezbollah pour l'Arabie saoudite », a-t-il ajouté. « Les milices du Hezbollah participent à tous les actes terroristes qui menacent l'Arabie et nous n'accepterons pas que le Liban soit impliqué dans une guerre contre le royaume », a déclaré Thamer el-Sabhane, affirmant que « l'Arabie utilisera tous les moyens politiques et autres pour faire face au Hezbollah ».
« Nous traiterons le gouvernement libanais comme un gouvernement de déclaration de guerre (contre l'Arabie) en raison des milices du Hezbollah », a menacé le ministre saoudien, notant, en écho au ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel el-Jubeir, que « les milices du Hezbollah exercent une influence sur toutes les décisions que prend le gouvernement libanais ».
« Les Libanais doivent choisir entre la paix et l'affiliation au Hezbollah, a lancé Thamer el-Sabhane. Nous nous attendions à ce que le gouvernement libanais œuvre à dissuader le Hezbollah. » « C'est aux Libanais de déterminer le cours que les choses prendront avec l'Arabie », a-t-il ajouté.
Le ministre saoudien a également accusé le parti chiite de « faire de la contrebande de drogue en direction de l'Arabie et de former des Saoudiens au terrorisme ». « M. Hariri et les gens honnêtes au Liban n'accepteront pas les actions des milices du Hezbollah », note-t-il. Il a également dit que les rumeurs selon lesquelles M. Hariri a été obligé de démissionner sont des « mensonges visant à diviser les Libanais ».
« Les Libanais sont capables d'arrêter les abus des milices du Hezbollah », a-t-il conclu, ajoutant que « le Liban est pris en otage par les milices du Hezbollah et par l'Iran ».


Le ministre saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer el-Sabhane, a révélé hier soir à la chaîne al-Arabiya que le « roi Salmane ben Abdel Aziz a informé le Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, des détails de l'attaque menée par le Hezbollah contre l'Arabie saoudite ». « Le gouvernement libanais doit être conscient du danger constitué par les milices du Hezbollah pour...

commentaires (5)

LE PAYS QUI EST L,OTAGE D,UNE DES DEUX FACES DE LA MEME MONNAIE, VIT SOUS L,ULTIMATUM DE LA SECONDE FACE DE LA MEME MONNAIE... UNE MONNAIE DIABOLIQUE !

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

14 h 48, le 08 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • LE PAYS QUI EST L,OTAGE D,UNE DES DEUX FACES DE LA MEME MONNAIE, VIT SOUS L,ULTIMATUM DE LA SECONDE FACE DE LA MEME MONNAIE... UNE MONNAIE DIABOLIQUE !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    14 h 48, le 08 novembre 2017

  • l'arabie veut devenir comme la grenouille qui veut être plus grosse que le boeuf si il y avait pas les américains, ils seraient en train de se pisser dessus

    Talaat Dominique

    19 h 50, le 07 novembre 2017

  • objectivement, comment blamer les etrangers , les accuser de tous les maux quand C les libanais eux memes qui les y invitent ? pour l'histoire- VRAIE - un responsable syrien avait declare a un autre, libanais celui ci , que les syriens n'en demandaient pas tant aux libanais .... pour expliquer que les libanais leur donnaient BEAUCOUP PLUS qu'ils ne demandaient.

    Gaby SIOUFI

    11 h 14, le 07 novembre 2017

  • UNE MILICE QUI DECIDE PAR SOI-MEME DE LA GUERRE ET DE LA PAIX... FAISANT FI DES INTERETS DE L,ETAT... ET QUI COMBAT DANS LES PAYS FRERES ARABES NE PEUT PAS FAIRE PARTIE DU GOUVERNEMENT SINON C,EST LE PAYS LUI-MEME QUI EST RESPONSABLE DE SES ACTES...

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    09 h 25, le 07 novembre 2017

  • Ni l'Iran ni l'Arabie Saoudite ne doivent s'ingérer dans les affaires intérieures libanaises. Les Libanais eux-mêmes sont capables de s'arranger entre eux. Malheureusement le faible Liban continue d'être manipulé par les 2 grandes puissances régionales que sont l'Iran et l'Arabie Saoudite.

    Tony BASSILA

    03 h 46, le 07 novembre 2017

Retour en haut