Liban

Le voyage de Raï à Riyad remis en question ?

Bkerké
Fady NOUN | OLJ
07/11/2017

Surpris et intrigué comme tout le monde par la démission du Premier ministre Saad Hariri, le chef de l'Église maronite, le cardinal Béchara Raï, « a décidé de laisser passer quelques jours », avant de confirmer son projet de se rendre en Arabie saoudite, en réponse à une invitation officielle qui lui a été transmise en ce sens la semaine dernière, assure une source informée au siège patriarcal maronite. En principe, le patriarche maronite avait affirmé que ce voyage interviendrait « dans deux semaines ».

« En fait, Mgr Raï est convaincu que des pressions ont été exercées sur le Premier ministre pour le pousser à la démission », affirme-t-on de même source, relevant le contraste que tout le monde a constaté entre son attitude, avant son départ vendredi dernier pour l'Arabie saoudite, et le visage fermé qu'il a montré lors de l'annonce de sa démission, sur la chaîne saoudienne al-Arabiya. « Si les choses se sont passées comme on le pense, qu'irions-nous faire en Arabie saoudite ? Bénir les pressions exercées sur le Premier ministre ? » sont les mots que ses visiteurs mettent dans la bouche du chef de l'Église maronite. Le patriarche Raï est indigné par la manière dont la démission a été annoncée, et ne cherche pas à le cacher, assure-t-on à Bkerké. « L'heure est à l'union sacrée. À la plus grande solidarité interne. Tout comme le Liban, comme un seul homme, s'est tenu aux côtés de la communauté chiite, en 2006 (lors de l'offensive israélienne), nous devons nous tenir, en ces heures marquantes, aux côtés de la communauté sunnite, si sa dignité a été offensée », fait-on dire à Béchara Raï.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

SI LE PATRIARCHE NE PART PAS EN ARABIE CE SERA LA MARGINALISATION DES CHRETIENS DU LIBAN ET LA SITUATION POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE SERA IMMENSSEMENT PLUS GRAVE QUE MAINTENANT !!! LE PATRIARCHE DOIT ALLER EN ARABIE C’EST UN IMPÉRATIF AU MOINS SI HARIRI NE REVIENT PAS AU LIBAN AVANT LE PATRIARCHE POURRA LE RENCONTRER LA BAS

Talaat Dominique

le patriarche Raï NE DOIT PAS ALLER en Arabie
l'arabie veut imposer sa loi au Liban
comment il peut aller dans ce pays, ou dans les livres scolaires, les chrétiens sont menacés ....

Pierre Hadjigeorgiou

Si la parole est d'argent le silence est d'or! Ces paroles sont celles rapportée par des tierces personnes et ne reflète pas nécessairement les positions du patriarche. J’espère qu'il est plus intelligent que ces linottes qui disent un peu de tout et du n'importe quoi!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAROLES GAFFEUSES... IL FALLAIT GARDER LE SILENCE JUSQU,A CE QUE LES CHOSES S,ECLAIRCISSENT ! ET SURTOUT NE POINT RATER L,INVITATION TRES SPECIALE D,ALLER ENTENDRE CE QUE L,ON A A LUI DIRE...

NAUFAL SORAYA

Qu'est-ce qu'il va y faire, au départ????

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.