X

Culture

Thor a enfin des raisons d’être apprécié

À l’affiche

Dans un troisième volet totalement différent des deux premiers, les studios Marvel et Disney se permettent de prendre des risques avec « Thor Ragnarök » pour relancer un univers très balisé et un héros très typé.

02/11/2017

Quand la première bande annonce du troisième épisode de Thor a été dévoilée, nombreux ont été les fans perplexes. Que se passe-t-il ? Des couleurs flashy, de l'humour, des acteurs anglais plutôt inattendus, rien qui ressemble de près ou de loin à un film Marvel. Thor est un superhéros qui est apparu assez tôt dans le développement du Marvel Cinematic Universe. Mais sa personnalité est à part dans la famille. Disons que son look n'aide pas à l'ancrer dans une modernité, et que son arme de poing, un marteau qu'il porte comme un banlieusard porte son baise-en-ville, n'est pas forcément très glam ou cinématographique. Les deux premiers volets n'avaient d'ailleurs pas vraiment convaincu ni les critiques ni les spectateurs. Mais Marvel étant un énorme bulldozer – « we stick to the plan » – et aussi un studio intelligent et réactif, il sait s'adapter quand c'est nécessaire. Constatant avec plaisir les succès des 2 Gardiens de la Galaxie et du dernier Spiderman, les producteurs décident donc de changer les formules qui gagnent, tout en continuant à prendre de vrais risques dans leurs choix de réalisateurs.

Taika Waititi et Chris Hemsworth, duo gagnant
Si quelqu'un connaissait Taika Waititi avant ce film, il peut postuler à une place dans la famille Marvel. Auteur de deux comédies indépendantes, il est ici une des vraies surprises du film. Il y appose une vraie patte tout en bénéficiant d'un casting allstar. Chris Hemsworth reprend le marteau, mais joue moins en enclume, il est moins extraterrestre, s'essaye donc à la comédie et se permet même de changer sa légendaire coupe de cheveux ; son alter ego mi-ami, mi-ennemi Tom Hiddleston parvient enfin à ne pas être ridicule. Tessa Thompson est sublime en walkyrie sexy et alcoolique, Cate Blanchett se fait plaisir en agrandissant sa filmographie spéciale « mes petits-enfants seront fiers de moi » et Jeff Goldbum fait une apparition fluo dans une tenue Jex Four du meilleur effet. Restent Hulk qui fatigue, Idriss Elba qui joue Idriss Elba quelle que soit sa tenue et Anthony Hopkins qui a décidé très clairement de cachetonner cet été, après un catastrophique Transformers. Tant mieux pour les travaux de sa maison, tant pis pour ceux qui ont de la mémoire. Comme il se doit dans un film Marvel, le scénario de Thor est totalement dispensable et comprend beaucoup trop de noms propres à consonances nordiques pour qu'il soit compréhensible rapidement. Il y est question de destruction du monde, qui s'appelle Ragnarök (fin du monde prophétique selon la mythologie nordique). On peut aussi se plaindre de la qualité toujours moyenne des effets spéciaux, mais c'est malheureusement une habitude. Ces défauts ne gâchent en rien le spectacle offert. Ce film est à voir comme une comédie à gros budget, comme une blague entre copains, réussissant à impliquer les spectateurs et utilisant des hommages, des références telles que Flash Gordon, Doom ou encore Albator. On y assiste même à une parodie du Doctor Strange, avec la complicité de son acteur Benedict Cumberbatch. Marvel qui se moque de Marvel ? ! C'est assez rare pour être remarqué. Le studio a toujours un coup d'avance, et regarde la Warner s'enliser dans des films trop sombres et trop longs, alors que lui a décidé de donner un coup de légèreté à son univers. Personne ne s'en plaindra, surtout pas ceux qui réussiront à découvrir Matt Damon et Sam Neill, auteurs de caméos remarquables.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le casse-tête des alliances électorales...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.