X

Liban

Missiles antichars russes à l’armée, si Moscou accepte de prêter l’argent au Liban

Dans les coulisses de la diplomatie
12/10/2017

Le mois dernier, lors des négociations menées à Moscou par le Premier ministre Saad Hariri avec le président russe Vladimir Poutine et d'autres responsables russes, Moscou l'avait informé qu'elle acceptait de vendre au Liban des missiles antichars de type Kornet. Un hic pourtant. L'administration russe avait alors précisé à M. Hariri, comme elle l'avait déjà signalé auparavant au ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf, qu'elle n'acceptait pas de vendre le missile antichar à crédit. Elle voulait être payée à la livraison.

Selon une source qui suit les négociations menées dans ce cadre, le Premier ministre Hariri aurait proposé aux Russes d'emprunter l'argent auprès de banques russes pour payer les traites. Il a été décidé de charger les ministères des Finances des deux pays de mener une étude de faisabilité dans ce sens. À ce jour, celle-ci n'a pas encore été effectuée. On ignore si la Russie était favorable à la proposition de Hariri.

Au cas où la Russie approuve la proposition du Premier ministre, l'armée se dotera de missiles antichars Kornet, mais aussi de grandes quantités de munitions pour les armes russes qu'elle utilise et qu'elle avait récupérées de certaines milices après leur dissolution.

Une source gouvernementale a souligné que la politique d'équipement de l'armée ne se limite pas à une seule source, mais englobe toutes les catégories d'armes dont l'institution militaire a besoin. Il est vrai que les États-Unis équipent l'armée depuis plusieurs années, mais leurs dons n'englobent pas toutes les armes dont la troupe a besoin, qui peuvent provenir de la Russie, de la France ou d'un autre pays. Selon cette source, Washington suit de près le type d'armement que le Liban pourrait acheter à la Russie.

Notons enfin dans ce cadre que l'Iran renouvelle ses propositions au Liban pour lui fournir des missiles iraniens et autres types d'équipements militaires. Toutefois, aucun gouvernement n'a donné suite à la proposition iranienne.

 

Pour mémoire

L'armée recevra cette semaine deux avions de combat US Super Tucano

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE RUSSE TERGIVERSE AU LIEU DE DIRE CLAIREMENT COMME L,AMERICAIN QUE LES ARMES SOPHYSTIQUEES QUI POURRAENT ETRE UTILISEES CONTRE LES FORCES ISRAELIENNE EN CAS DE CONFLIT NE SERAIENT JAMAIS LIVREES AU LIBAN... ILS SONT DE CONNIVENCE EN TOUT CE QUI REGARDE LE MOYEN ORIENT !

Bouez Chahine

L'Etat libanais ne peut jamais accepter la proposition iranienne du fait que l'Iran a envoyé déjà, sans passer par l'Etat libanais, des tonnes et des tonnes d'armes de toutes catégories à sa milice au Liban, le Hezbollah. Deux armées cohabitent dans ce petit pays de 10.425 km2, l'une légale et officielle pour défendre les intérêts supérieurs de la Patrie et défendre le territoire national et une autre illégale qui prête allégeance à un Etat étranger. Il faut que les choses soient claires.
PEUPLE-ARMEE-ETAT.

gaby sioufi

est ce que les USA autorisent ce marche ?
si OUI, notre ministre de la guerre pourrait pt't leur demander un credit pr payer les armes russes !
apres tt russes et us sont potes non ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.