Rechercher
Rechercher

Liban - Baabda

Aoun : L’étape prochaine est consacrée au développement dans les régions du jurd

Michel Aoun s’est entretenu avec le député Émile Rahmé. Photo ANI

Le président de la République, Michel Aoun, a suivi de près, hier, les derniers développements sécuritaires dans le jurd de Ras Baalbek et de Qaa, suite à l'action de l'armée qui a réussi à libérer la plus grande partie des terrains occupés par les organisations terroristes, notamment le groupe État islamique.
Devant ses visiteurs au palais présidentiel de Baabda, le président Aoun a assuré que « la période qui suivra la libération du jurd de Ersal, de Ras Baalbeck et de Qaa des terroristes sera consacrée au développement et à la croissance économique de ces régions, ainsi qu'à l'élimination de toutes les répercussions et les traces qu'a laissées leur présence au cours de ces dernières années dans la région ».
Le chef de l'État a par ailleurs annoncé que des fonds s'élevant jusqu'à 30 millions de dollars seront investis dans des projets urgents dans les régions de Ersal, de Ras Baalbeck et de Qaa. Il a également salué les habitants de ces régions pour leur résistance et leur résilience.
Michel Aoun a par ailleurs reçu le député Émile Rahmé, l'ancien député Salim Aoun, l'ancien ministre Marwan Kheireddine, l'ambassadeur du Liban au sultanat d'Oman, Albert Samaha, ainsi qu'une délégation du syndicat des propriétaires d'usines de marbre et de granit, présidée par Nazih Nicolas Najm.
Rappelons que M. Aoun doit présider aujourd'hui la séance ordinaire du Conseil des ministres au palais de Beiteddine, siège estival de la présidence de la République.

Le président de la République, Michel Aoun, a suivi de près, hier, les derniers développements sécuritaires dans le jurd de Ras Baalbek et de Qaa, suite à l'action de l'armée qui a réussi à libérer la plus grande partie des terrains occupés par les organisations terroristes, notamment le groupe État islamique.Devant ses visiteurs au palais présidentiel de Baabda, le président Aoun a...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut