Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Washington maintient l’option militaire contre Pyongyang

Le président américain Donald Trump a maintenu samedi l'option militaire parmi les mesures possibles contre la Corée du Nord, quelques heures après les appels à la désescalade verbale lancés par la Chine.
« Les États-Unis, avec leurs alliés, sont prêts à mettre en œuvre une gamme complète de mesures diplomatiques, économiques et militaires » pour mettre fin à la menace nucléaire nord-coréenne, a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué, rendant compte d'une discussion téléphonique entre le président américain et son homologue français Emmanuel Macron. Le langage de ce communiqué reste très diplomatique et éloigné des échanges belliqueux de ces derniers jours entre Washington et Pyongyang.
La Chine, acteur majeur du dossier nord-coréen, et plusieurs autres pays se sont inquiétés de cette guerre des mots entre les États-Unis et la Corée du Nord. Le président chinois Xi Jinping en a directement fait part à Donald Trump dans un entretien téléphonique samedi.
Il l'a pressé d'éviter « les mots et les actes » qui pourraient « exacerber » les tensions déjà fortes dans la péninsule Coréenne. Xi Jinping a également appelé les parties à la « retenue » et à « persister dans la direction générale du dialogue, des négociations et d'un règlement politique », a indiqué la télévision d'État chinoise CCTV.
Selon la Maison-Blanche, les deux leaders ont appelé la Corée du Nord à « cesser son comportement provocateur et porté à l'escalade », et réitéré « leur engagement mutuel envers une dénucléarisation de la péninsule Coréenne ».
Depuis son golf de Bedminster, près de New York, où il passe ses vacances, M. Trump s'est également entretenu avec le gouverneur de Guam Eddie Calvo, à qui il a « assuré » que « les forces américaines sont prêtes à garantir la sûreté et la sécurité de la population de Guam, comme celle de l'ensemble des États-Unis », a indiqué la Maison-Blanche. La Corée du Nord a annoncé qu'elle projetait de lancer des missiles à proximité de cette île américaine du Pacifique.

Le président américain Donald Trump a maintenu samedi l'option militaire parmi les mesures possibles contre la Corée du Nord, quelques heures après les appels à la désescalade verbale lancés par la Chine.« Les États-Unis, avec leurs alliés, sont prêts à mettre en œuvre une gamme complète de mesures diplomatiques, économiques et militaires » pour mettre fin à la menace...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut