Liban

Le départ des combattants de la Brigade Ahl al-Cham des camps de Ersal débutera samedi

Terrorisme

Une mosquée de Tripoli échappe à un attentat-suicide de l'EI.

OLJ
12/08/2017

C'est aujourd'hui que commencera l'évacuation des combattants du groupe rebelle syrien de la Brigade Ahl al-Cham, avec leurs familles et d'autres civils, vers la Syrie. C'est ce qu'a déclaré hier le directeur général de la Sûreté générale (SG), le général Abbas Ibrahim, qui a précisé qu'environ 300 combattants, leurs familles et d'autres civils désireux de retourner en Syrie seront escortés vers la frontière par les forces de sécurité. Le média de guerre du Hezbollah a pour sa part évoqué le chiffre de 350 combattants. Leurs familles et proches qui se trouvent dans les camps de Ersal partiront avec eux.
Selon le directeur de la SG, ces derniers combattants vont être transférés en un lieu convenu d'avance, sans plus de précision. Les civils ayant demandé à partir en même temps que les hommes de la Brigade Ahl al-Cham seront emmenés vers Assal al-Ward, localité située au nord-est de Damas et tenue par les forces gouvernementales syriennes, a-t-il ajouté. De son côté, le média du parti chiite a indiqué que les combattants et leurs familles iraient à Rouhaybé, une localité tenue par les rebelles dans le Qalamoun syrien.
Cette évacuation intervient dans le cadre d'un accord qui avait été conclu entre le Hezbollah et le Front Fateh el-Cham (ex-Front al-Nosra) à l'issue d'une bataille, fin juillet, dans le jurd de Ersal. Le départ des combattants de la Brigade Ahl al-Cham, présents dans le jurd de Ersal et qui devaient être inclus dans l'échange de prisonniers entre le Hezbollah et Fateh el-Cham, avait été alors suspendu. Selon la chaîne LBCI, les négociations concernant le départ de ce groupuscule ont été retardées par le fait que les combattants d'Ahl al-Cham ont pris part, aux côtés de Fateh el-Cham, aux combats qui ont opposé ce dernier au Hezbollah, alors qu'ils avaient promis de rester neutres.

Attaque-suicide déjouée
Sur un autre plan, une attaque-suicide préparée par le groupe État islamique (EI) et devant cibler la mosquée Mansouri, à Tripoli, a été déjouée par les Forces de sécurité intérieure.
« Le 7 août à 16h45, une patrouille de gendarmerie du Liban-Nord a interpellé le Libanais R.Q., né en 2003, alors qu'il tentait d'entrer dans la mosquée. Lors de la fouille au corps effectuée après son arrestation, deux grenades ont été retrouvées dans un petit sac qu'il avait sur lui », indique le communiqué des FSI. Un couteau a également été trouvé en sa possession. « Lors de son interrogatoire mené par les services de renseignements des FSI, ce kamikaze a avoué son appartenance à l'EI », ajoute le texte. « Il avait l'intention d'entrer dans la mosquée au moment de la prière, de lancer ses grenades sur les fidèles venus prier, arracher une arme d'un des agents des FSI déployés sur les lieux et tirer sur les personnes encore vivantes », ajoute le communiqué. L'individu a également déclaré avoir choisi cette mosquée car elle est fréquentée par de nombreux touristes et gardée par des agents des FSI au moment de la prière.
Enfin, dans le jurd de Ersal, l'armée libanaise a arrêté huit membres présumés de l'EI lors de perquisitions menées dans cette zone, rapporte vendredi l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Selon plusieurs observateurs, la troupe s'apprête à préparer une offensive contre l'EI dans les jurds de Ras Baalbeck et de Qaa, localités chrétiennes de la Békaa, opération devenue plus facile après le départ du groupe Ahl al-Cham, a précisé de son côté la LBCI.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué