X

Liban

Bou Assi : L’armée est seule responsable de la souveraineté et des frontières

Tournée
OLJ
01/08/2017

Le ministre des Affaires sociales Pierre Bou Assi a effectué dans la journée d'hier une vaste tournée dans la Békaa-Nord où il a inspecté les principales positions de l'armée et rendu visite à plusieurs localités de la région. Il a affirmé à cette occasion que l'armée est seule responsable de la protection des frontières libanaises. Il était accompagné du candidat des Forces libanaises à Baalbeck-Hermel, Antoine Habchi, et du coordinateur des FL dans la Békaa-Nord, Georges Matar.
M. Bou Assi a débuté sa tournée par une visite au siège du commandement de la neuvième brigade à Laboué. Il a inspecté par la suite les positions avancées de la neuvième brigade dans le jurd de Ersal où les officiers lui ont exposé la situation sur le terrain. Le ministre FL a réfuté sur ce plan la thèse selon laquelle l'armée est « un acteur passif à Ersal ». « L'armée, a-t-il déclaré à ce propos, est seule responsable des frontières, de Ersal et de la sécurité de la région. »
Évoquant le dossier des réfugiés syriens, M. Bou Assi a souligné que le retour de ces derniers à leurs foyers « est une bonne initiative ». « En tant que Forces libanaises, a-t-il relevé, nous sommes pour le retour des réfugiés, mais nous sommes contre la négociation avec le régime syrien. »
Le ministre FL a ensuite visité les villages d'el-Fek'ha, de Ras Baalbeck et de Qaa, où il a notamment déclaré, au cours d'une rencontre avec les habitants et notables du village, que « Qaa représente depuis longtemps l'avant-poste de la résistance de la patrie, mais l'État fait preuve de négligence à l'égard de cette localité ». À el-Fek'ha, M. Bou Assi a inspecté le commandement de l'unité de l'armée en poste à Ras Baalbeck, réaffirmant une nouvelle fois que la troupe est « seule responsable de la souveraineté du pays ».

Les FL du Haut Metn
Par ailleurs, le ministre Bou Assi a assisté au premier dîner annuel de la branche des Forces libanaises au Haut-Metn. Dans une allocution de circonstance, il a rappelé que le Liban appartient à toutes ses composantes sans exception. « Aucun parti n'a le droit de prétendre être le protecteur ultime du Liban », a-t-il ajouté en notant l'importance du pluralisme au sein de ce pays.
Évoquant les prochaines législatives, M. Bou Assi a appelé les électeurs à prendre les bonnes décisions, soulignant que le critère sur lequel les Libanais devraient se baser dans leur vote doit être un programme électoral « sérieux », qui propose des solutions rationnelles à leurs demandes.

Le Prix Ramzi Irani
Signalons enfin que M. Bou Assi a représenté le leader des FL, Samir Geagea, au dîner organisé par la section des ingénieurs FL pour la remise du Prix annuel Ramzi Irani (cadre FL assassiné à l'époque de l'occupation syrienne). Étaient présents à la cérémonie, qui s'est tenue à l'hôtel Phoenicia, à Beyrouth, les députés Ahmad Fatfat et Chant Chinchinian, le président de l'ordre des ingénieurs et architectes de Beyrouth, Jad Tabet, et plusieurs responsables FL.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le compromis présidentiel et les dommages collatéraux

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants