Liban

Aoun présidera la délégation libanaise à l’ONU

Dans les coulisses de la diplomatie
29/07/2017

Le chef de l'État, Michel Aoun, a décidé de présider la délégation libanaise à l'Assemblée générale de l'ONU, qui s'ouvrira le 3 septembre prochain à New York. C'était pourtant à l'origine le Premier ministre Saad Hariri qui devait présider la délégation libanaise.
M. Aoun sera accompagné du chef de la diplomatie, Gebran Bassil, et de son conseiller aux Affaires internationales, l'ancien ministre Élias Bou Saab. Les contacts menés par Baabda pour organiser le programme de la visite du président Aoun et ses rencontres avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et d'autres chefs d'État devraient commencer incessamment. L'on ne sait toujours pas si une réunion est prévue avec le président des États-Unis, Donald Trump.
Dans son discours à la tribune de l'ONU, Michel Aoun devrait appeler la communauté internationale à aider le Liban dans le règlement de la crise des réfugiés syriens, à travers l'élaboration d'un plan pour diminuer leur nombre conformément à un calendrier garantissant leur retour en Syrie. Il devrait également mettre l'accent sur l'importance de la stabilité et de la sécurité au Liban, grâce notamment aux efforts préventifs des services de sécurité dans leur lutte contre le terrorisme, et appeler les responsables du monde à aider l'armée libanaise.
Le chef de l'État présidera également la réunion du Groupe international de soutien au Liban, composé des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de la Russie, de la Chine, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'ONU, de l'Union européenne et de la Ligue arabe. Le dossier des réfugiés sera aussi au cœur de cette rencontre.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

REPETERA-T-IL CE QU,IL AVAIT DIT AU SENAT U.S. OU SE CONTREDIRA-T-IL ?

Cadige William

Excellente nouvelle.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué