Rechercher
Rechercher

Formation

Roads for Life remet des certificats à une nouvelle promotion de médecins, d’infirmiers et de secouristes

Zeina Kassem appelle à la création d'une unité routière et d'un registre national pour les traumatismes.

Zeina Kassem entourée des secouristes de la Croix-Rouge libanaise.

Dans le discours qu'elle a prononcé lors de la remise de certificats couronnant des sessions d'ATLS (Advanced Trauma Life Support-Soutien avancé au maintien des fonctions vitales) et ATCN (Advanced Trauma Care for Nurses-Soutien avancé aux soins infirmiers), la présidente de Roads for Life, Zeina Kassar Kassem a souligné l'importance du rôle du Centre de gestion de la circulation routière, en matière de contrôle et de prévention routière. Si ce centre a contribué, selon elle, à réduire le nombre d'infractions routières au Liban, il reste que son rôle peut être renforcé avec « la création d'une unité routière spéciale au sein des Forces de sécurité intérieure (FSI), conformément aux dispositions du nouveau code de la route ».
« La création de cette unité aurait pour effet de centraliser la prise de décision dans le domaine de la sécurité routière, de nommer des officiers et membres des FSI au sein d'une structure spécialisée et de promouvoir la capacité d'intervention sur les routes libanaises, donnant lieu ainsi à une coopération plus efficace et plus développée entre les FSI et les différentes équipes de secours », a souligné Mme Kassem qui assistait à la remise de certificats couronnant les sessions ATLS et ATCN au centre médical de l'Université américaine de Beyrouth (AUBMC).
Des certificats couronnant les sessions PHTLS (Soins préhospitaliers aux traumatisés) ont également été remis aux volontaires de la Croix-Rouge libanaise (CRL) grâce à un partenariat stratégique avec trois banques. Les sessions ATLS, ATCN et PHTLS ont été organisées sur trois jours successifs avec la participation de 15 médecins urgentistes et 15 infirmiers et infirmières des hôpitaux suivants : l'armée libanaise, l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri, le centre médical de la Lebanese Amerian University-hôpital Rizk, l'hôpital Tel Chiha, l'Hôtel-Dieu de France, l'hôpital St-Georges-Hadeth, l'hôpital Makassed, l'AUBMC, l'hôpital Ain w Zein, l'hôpital Al-Zahraa, l'hôpital Bellevue, l'hôpital Notre-Dame du Liban et le centre médical du Kesrouan.
Les 24 secouristes de la CRL venaient des secteurs suivants : Furn el-Chebback, Mreijeh, Kornet Chehwane, Beit-Méry, Zahlé, Nabatiyé, Tripoli, Batroun, Koura, Zghorta, Qobeyate, Semqaniyé, Qabrshmoun, Deir el-Qamar, Tyr, Tebnine et Marjeyoun.
Par ailleurs, Mme Kassem a appelé le ministère de la Santé à approuver deux questions urgentes : la première concerne l'ajout des sessions spécialisées en matière de traumatismes en tant que matière obligatoire aux programmes des hôpitaux gouvernementaux et privés, et la seconde a trait à la création d'un registre national pour les traumatismes en coopération avec les différents hôpitaux et institutions de secours, dont la Croix-Rouge libanaise et la Défense civile.
Mme Kassem a indiqué que le ministère de la Santé est favorable à ces demandes et les différents services du ministère tâchent de les réaliser. Elle a appelé dans ce cadre le ministre de la Santé à respecter ses engagements en la matière et à transformer ses promesses en réalité tangible.


Dans le discours qu'elle a prononcé lors de la remise de certificats couronnant des sessions d'ATLS (Advanced Trauma Life Support-Soutien avancé au maintien des fonctions vitales) et ATCN (Advanced Trauma Care for Nurses-Soutien avancé aux soins infirmiers), la présidente de Roads for Life, Zeina Kassar Kassem a souligné l'importance du rôle du Centre de gestion de la circulation...