X

Liban

Frangié s’en prend vertement au binôme Aoun-Geagea

OLJ
12/06/2017

Le leader des Marada, le député Sleiman Frangié, a tiré à boulets rouges hier sur le tandem chrétien Michel Aoun-Samir Geagea, leur faisant assumer la responsabilité du déclin chrétien au Liban. « Il y a 39 ans, ceux qui ont tenté de nous annihiler étaient des grands qui sont arrivés aux plus hauts postes de l'État. Aujourd'hui, ceux qui tentent de le faire sont très petits (...) et qui pensent qu'ils sont très puissants du fait de leurs postes », a indiqué M. Frangié, au cours d'une allocution prononcée lors de la 39e commémoration à Ehden de l'assassinat de son père, Tony Frangié, et du massacre d'Ehden.
« Nous avons pardonné à partir de Bkerké, en bons chrétiens, aussi bien sur le plan politique que religieux. Ils se sont retournés contre Bkerké et notre accord à Bkerké, et ont commencé, par peur, à se tailler une loi électorale à leur mesure », a poursuivi M. Frangié. « À chaque fois que deux se mettent d'accord, ils accusent les autres de ne plus être chrétiens et d'être sortis des principes. Or la vraie dimension des chrétiens, c'est le Liban, pas une zone. Leur destin est d'être éparpillés sur le sol national », a-t-il ajouté. « Les chrétiens paient le prix de la politique de certains, dont ils ont fait l'expérience à diverses étapes, payant le prix de leur politique en martyres, émigration et déplacements de population, d'Ehden à Safra en passant par l'est de Saïda et la guerre d'élimination. Et, à chaque fois, ce sont les chrétiens qui perdent », a souligné Sleiman Frangié. Il a ensuite accusé le tandem chrétien de « prétendre incarner le salut des chrétiens », alors « qu'ils ont 50 000 morts au compteur ». « Ils parlent d'unité chrétienne et de présence chrétienne, mais la présence chrétienne est par l'ouverture et la cohésion, pas le marchandage au nom des chrétiens du Mont-Liban et l'abandon des chrétiens de la périphérie, sans parler des chrétiens d'Orient », a-t-il noté. Et d'enfoncer le clou : « Même si sunnites et chiites se mettent d'accord, je sais qu'ils veulent que nous soyons auprès d'eux. C'est nous qui le refusons, nous qui faisons preuve d'arrogance (...). Le véritable problème (du tandem Aoun-Geagea) n'est pas avec l'extrémisme islamique, comme ils le prétendent, mais avec la modération chrétienne. »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

""" Il y a 39 ans, ceux qui ont tenté de nous annihiler étaient des grands qui sont arrivés aux plus hauts postes de l'État. Aujourd'hui, ceux qui tentent de le faire sont très petits (...) et qui pensent qu'ils sont très puissants du fait de leurs postes »,"""
pardonnez moi mr frangieh, MAIS pour une fois, pourriez vous etre precis ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CA FAIT RIRE ! QUI... ET CONTRE QUI...

gaby sioufi

critiques, regrets et amertume sont sans effets sur notre situation au Liban.
aucun des reposnsables -surtout actuels-n'est innocent. AUCUN.

George Khoury

mais il a tout a fait raison, c'est ce tandem qui a fait pericliter les Chretiens du Liban.

Les assad pere et fils par contre, grand ami du chef du marada, n'ont fait que les faire multiplier les Chretiens, a coup de canon de 240mm...tu vois un chretien, tu le shoot au 240mm, tu en obtient au bas mot 4 morceaux, et si ca c'est pas de la multiplication.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants