X

Moyen Orient et Monde

Le Hamas accepte pour la 1re fois un État palestinien dans les frontières de 1967

Conflit
OLJ
03/05/2017

Le Hamas islamiste palestinien a annoncé lundi soir, pour la première fois de son histoire, avoir modifié son programme politique, disant accepter un État palestinien limité aux frontières de 1967 et insistant sur le caractère politique et non religieux du conflit avec Israël. « Le Hamas est un mouvement vivant qui se renouvelle », a plaidé son chef Khaled Mechaal lors d'une conférence de presse à Doha. Mais, a indiqué l'ancien Premier ministre Ismaïl Haniyeh à l'AFP, le Hamas « reste attaché à ses principes traditionnels, ses stratégies et ses constantes ». Le Hamas insiste sur le fait qu'il ne reconnaît pas l'État hébreu et un document rendu public évoque « la Palestine, du fleuve Jourdain à la mer Méditerranée ». Mais dans le document, le Hamas estime qu'« un État palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale, (...) est une formule de consensus national ».
En inscrivant qu'il accepte un État limité à la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est, le Hamas endosse les frontières déjà reconnues par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dont il ne fait pas partie. Le mouvement prend par ailleurs ses distances avec les Frères musulmans égyptiens.
Avec l'annonce de ces changements, le mouvement entend s'ouvrir au dialogue avec les autres forces palestiniennes, mais surtout avec les capitales étrangères qui, jusqu'ici, refusent tout dialogue officiel avec le Hamas, qui contrôle depuis 10 ans la bande de Gaza.
Israël a toutefois déjà répliqué qu'il n'était pas convaincu. Le Cogat, l'organe du ministère israélien de la Défense en charge des territoires occupés, a estimé que le Hamas « se moque du monde en essayant de se présenter avec ce soi-disant document comme une organisation éclairée ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement peut-il mener à bien sa mission ? Deux lectures opposées

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants