X

Sport

Que des grands... et un Petit Poucet princier

Football / C1 – demi-finales

La surprise Monaco et la Vieille Dame turinoise à l'assaut des deux Madrid.

OLJ
21/04/2017 | 00h00

Quelles vont être les affiches des demi-finales de Ligue des champions (C1) ? Le tirage au sort propose aujourd'hui, au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse), deux énormes machines, le Real Madrid et la Juventus Turin, un habitué, l'Atletico Madrid, et un invité surprise, Monaco. Les demi-finales aller se disputeront les mardi 2 et mercredi 3 mai, et le retour les 9 et 10 mai. La finale est le 3 juin à Cardiff.

La Juve et sa BBC
Pour ce tirage, le Real Madrid, tenant du titre, et l'expérimentée Juventus Turin font figure d'épouvantails. Un choc entre les deux clubs rappellerait d'ailleurs de mauvais souvenirs aux Madrilènes. La Juve avait éliminé le Real à ce stade de la compétition lors de l'édition 2015 (2-1 à domicile, 1-1 à l'extérieur). Cette année, le Real vient d'écarter le Bayern Munich dans une finale avant l'heure. Dans un quart de finale retour mal embarqué, Cristiano Ronaldo y est allé de son triplé pour devenir le premier joueur de l'histoire à dépasser la barre mythique des 100 buts en Ligue des champions. Le Portugais de 32 ans a déjà remporté deux C1 (2014 et 2016) avec le Real, qui en compte 11 au total, un record. Le club espagnol atteint les demi-finales pour la 7e année consécutive...
La Juve, aussi, a impressionné en quart en sortant avec autorité le Barcelone de Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez, 3-0 en Italie, 0-0 en Espagne. En défense, la charnière Bonucci/Chiellini est toujours aussi impériale. Parmi les joueurs offensifs, l'Argentin Paulo Dybala (23 ans) est en train de prendre une autre dimension. Ajoutez à cela la science tactique de l'entraîneur Massimiliano Allegri et l'expérience du gardien Gianluigi Buffon (39 ans), et voilà une équipe capable de faire trembler n'importe quelle grosse écurie européenne. Finaliste en 2015, la Juve n'a toutefois plus gagné la C1 depuis 1996 et sa victoire aux tirs au but contre l'Ajax Amsterdam (1-1, 4-2 aux t.a.b.), le 2e sacre européen de son histoire.
Troisième cador de ces demi-finales : l'Atletico Madrid. L'autre club madrilène n'a pas le palmarès de son voisin et grand rival, mais il affiche à ce niveau une remarquable régularité. Porté par son emblématique entraîneur Diego Simeone, l'« Atleti » a atteint à deux reprises la finale en 2014 et 2016, mais s'est incliné à chaque fois face au Real... Rageant, notamment pour le patron de l'attaque Antoine Griezmann, qui avait manqué un penalty à la 47e minute lors de la finale 2016, finalement perdue aux tirs au but (1-1, 5-3 aux t.a.b.).

La sensation Mbappé
Dernier club en lice, Monaco, qui est parvenu à se glisser au milieu de tous ces grands d'Europe. Pareille aventure ne lui était plus arrivée depuis 2004, l'année où les Monégasques étaient allés jusqu'en finale, remportée par Porto (3-0). Mais on aurait tort d'en faire un intrus. Son parcours européen comme dans le championnat de France, où il est en tête, est là pour en témoigner. Sous les ordres de Leonardo Jardim, cette équipe n'a cessé de progresser en associant une kyrielle de jeunes talents à quelques tauliers comme le Colombien Radamel Falcao (31 ans). La paire d'attaque qu'il forme avec Kylian Mbappé, 18 ans seulement et déjà 5 buts en Ligue des champions, est le symbole de cette surprenante équipe.
En demies, le club français passera bien sûr pour le tirage le plus favorable pour les trois autres. Mais ses fulgurants progrès rendent l'exploit possible. Tout comme quelques vieux souvenirs face à un adversaire qu'il pourrait retrouver début mai, le Real Madrid, que le club de la principauté avait éliminé en 2004 en quarts de finale.
Source : AFP

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Quatre jihadismes, une métastase

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.