X

La Dernière

Un certain regard et des émotions certaines

Photographie

« A Different Perspective » est une exposition différente et intense, qui met en avant le travail du centre Assafina et de ses bénéficiaires, des personnes souffrant d'incapacités motrices et cognitives. Le résultat est sincère, surprenant et simplement beau.*

Carla Henoud | OLJ
01/04/2017

On connaît la musicienne et chanteuse du groupe Lumi, créé en 2005 avec Marc Codsi. On retrouve aujourd'hui l'autre visage de Mayaline Hage, celui de la psychologue clinicienne, discrète mais efficace directrice d'Assafina. Le centre, créé à Batroun en 1990, œuvre dans l'ombre et avec de faibles moyens pour permettre à ses bénéficiaires, actuellement 45, dont 15 en internat, victimes de problèmes moteurs et cognitifs, d'y vivre entourés des meilleurs soins. Et, surtout, d'épanouir leurs talents artistiques, car ils en ont. « L'idée, explique Mayaline Hage, le regard d'un bleu vert puissant, est de sortir de cette dichotomie nous/eux et de cette case dans laquelle ces personnes sont enfermées. De montrer leur travail et de démontrer que ce sont des artistes formidables. »

Pour preuve cette magnifique exposition, visuelle et émotionnelle, qui se tient à la galerie Tanit du 5 au 8 avril, et qui réunit sur ses cimaises de même que dans un livre édité par Tamyras, des clichés pris par Tony, Claudia, Najwa, Jana, Georges, Fadia, Nehmat, Élias, Karim, Zakhia et Samer. Ces artistes en herbe ont entre 19 et 42 ans. Certains d'entre eux ne parlent pas, n'entendent pas, ne marchent pas facilement, voient mal. Durant deux ans et dans le cadre d'un atelier photo mis en place avec le jeune réalisateur et photographe George Barbari, les « locataires » d'Assafina se sont baladés dans la nature une caméra au poing, forts de notions basiques sur la photo (cadrage et utilisation des appareils). Ils ont réagi, pour ou contre ce qu'ils voyaient ou ressentaient. Ils ont aimé, rit, pleuré... Ils ont retenu leurs émotions. Ils ont surtout regardé ce monde avec leur logique, leur vision des choses et leur belle sensibilité. Et l'ont partagé à travers des photos-émotions.

 

 

 

 

De belles surprises
A Different perspective est une invitation à voyager à travers leurs yeux. Ce qu'ils ont vu, senti, perçu, retenu. « Nous leur avons donné une liberté totale, au-delà de toute considération esthétique. L'objectif, à la base, n'était pas tant de monter une exposition que de développer leurs talents, ce que nous faisons déjà dans nos ateliers de travail (mosaïque, cuisine, recyclage et création d'objets, fabrication d'objets en paille). Mais moi je savais que nous allions avoir de belles surprises. J'avais une intuition. Un but. C'est peut-être, rajoute-t-elle, le premier volet d'une grande aventure... », explique Mayaline Hage.

L'accrochage est clair : une centaine de photos prises à la neige, au Luna Park, au bord de la mer seront présentées, en format 40x30 cm, dans l'espace de la galerie Tanit gracieusement prêté pour l'occasion. « Le plus simple possible, sans acrobaties scénographiques », explique la directrice d'Assafina. « Le plus important pour nous était de donner aux visiteurs le temps de s'immerger dans le travail exposé et les petites histoires qui se cachent derrière. » Le premier jour de l'exposition, organisée (également gracieusement) par Matisse Events, ils seront tous là, avec leurs sourires et leur générosité pour interagir avec les gens et partager leur fierté.

Le livre éponyme (éditions Tamyras), lancé au cours de l'événement, sera en vente dans toutes les librairies. Il inclut des témoignages et de belles histoires, qui ajoutent aux images les mots (doux) qui manquaient. « Nous avons choisi ce titre parce que nous parlons d'une perspective nouvelle, tant de la photo que du handicap en général. Et cette approche pour nous éloigner des dîners de galas » mondains mendiants « et autres soirées de charité. Assafina a besoin d'une restructuration totale, la demande est énorme. L'argent récolté ira au centre. Il aidera, on l'espère, à construire un autre lieu de résidence et de travail permanent, toujours au Nord, mais plus grand. Accompagner ces personnes souffrant d'incapacités physiques et intellectuelles toute leur vie, et enfin créer pour elles une académie d'art », conclut Mayaline Hage. La chanteuse et musicienne, qui travaille sur tous les fronts dans une nouvelle sérénité, sort incessamment, avec Marc Codsi et sous le label Lumi, un nouvel album très attendu. Mais ça, c'est (encore) une autre perspective de son talent.

*A Different Perspective, galerie Tanit, rue d'Arménie, Beyrouth.
Le vernissage et la signature du livre auront lieu le mercredi 5 avril, de 18 heures à 21 heures, en présence des artistes. L'exposition se poursuit jusqu'au 8 avril.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants