Dernières Infos

Marine Le Pen à Moscou: Ayrault met en garde contre l'"ingérence" russe

AFP
31/03/2017

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a mis en garde vendredi la Russie contre toute vélléité d'"ingérence" dans l'élection présidentielle française après la visite de la candidate d'extrême droite Marine Le Pen à Moscou.

"Ce n'est pas à la Russie de choisir qui sera le futur (...) président de la République française", a déclaré M. Ayrault en quittant une réunion de l'Otan à Bruxelles.

Parmi les 27 autres ministres des Affaires étrangères de l'Alliance atlantique présents à cette réunion, "beaucoup ont évoqué (...) les risques d'ingérence (russe, ndlr) dans les futures consultations électorales, la prochaine c'est la France, la suivante c'est l'Allemagne", a-t-il expliqué.

"Nous sommes vigilants. La Russie n'accepte pas l'ingérence dans les affaires intérieures. Nous non plus!", a lancé M. Ayrault.
"Et beaucoup (de ministres) m'ont dit: +Cette visite quand même, en grande pompe, de Mme Le Pen à Moscou, reçue pendant une heure et demie par le président (Vladimir) Poutine, est-ce que ce n'est pas de l'ingérence?+", a raconté le ministre français.

Jeudi, le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans avait jugé que Vladimir Poutine avait reçu Marine Le Pen dans le but de "diviser" l'Europe pour "l'affaiblir".

A l'issue de sa rencontre il y a une semaine avec la candidate du Front national (extrême droite), M. Poutine avait assuré qu'il ne voulait "en aucun cas avoir de l'influence" sur l'élection française, dont le premier tour se déroulera le 23 avril.
"Certains m'ont même parlé d'autres candidats à la présidence de la République bien perçus par Moscou", a poursuivi M. Ayrault, sans dire s'il pensait au candidat des Républicains (droite) François Fillon ou de la France Insoumise (gauche radicale) Jean-Luc Mélenchon.

Moscou est accusé par les Occidentaux d'avoir interféré dans l'élection présidentielle américaine pour aider à faire élire Donald Trump, ce que le Krémlin dément formellement.
Berlin a également dit craindre des tentatives de "déstabilisation" de la Russie avant les élections législatives allemandes de septembre 2017.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants