Dernières Infos

Syrie: les Américains observent de loin les combats entre leurs alliés

AFP
03/03/2017

Des soldats américains postés aux environs de Manbij, dans le nord de la Syrie, observent de loin les combats opposant depuis mercredi deux de leurs alliés: l'armée turque et une alliance de combattants kurdes et arabes, a constaté vendredi l'AFP.

Les soldats turcs et des rebelles syriens auxquels ils sont alliés cherchent en effet à chasser de cette ville les combattants kurdes et arabes regroupés au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS), qui la contrôlent depuis août.

Le correspondants de l'AFP a vu vendredi des soldats américains à bord de véhicules militaires humvees patrouiller au nord de Manbij, à quelques dizaines de kilomètres du lieu des combats, qui se déroulent à l'ouest.

Les Etats-Unis soutiennent les FDS dans leurs combats contre les jihadistes du groupe Etat Islamique (EI).
Ils sont aussi des alliés de la Turquie mais cette dernière voit d'un très mauvais œil la présence des FDS le long de sa frontière.

Dans une ferme près d'Arima, village situé à mi-chemin entre al-Bab et Manbej, les combattants des FDS étaient vendredi en état d'alerte alors qu'on entendait le bruit sourd des violents combats et des bombardements à proximité.

Les Turcs et leurs alliés rebelles syriens "ont violemment attaqué nos forces avant que nous les repoussions", a affirmé à l'AFP un commandant militaire kurde sur le terrain, surnommé Serhldan.
La coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis "ne nous aide pas", a-t-il regretté, ajoutant que les adversaires des FDS faisaient usage d'armes lourdes et de lance-roquettes.

Le journaliste de l'AFP n'a vu aucun avion survoler le secteur des combats vendredi alors que jusqu'à présent les appareils de la coalition ont joué un rôle majeur dans les victoires remportées par les FDS contre les jihadistes.
Le porte-parole du Conseil militaire de Manbij (CMM), groupe affilié aux FDS, a tenu à relativiser l'absence sur le front des Américains. "La coalition patrouille le long de la rivière Sajour (au nord de la ville) et la coordination avec la coalition se poursuit à un niveau élevé", a expliqué Cherfane Darwich.

"Il ne faut pas oublier que tous les combattants de Manbij ont été formés par les Américains", a-t-elle ajouté.
Il a refusé "de faire des commentaires" sur l'annonce, faite jeudi par son groupe, selon laquelle les FDS étaient prêtes à céder certaines localités à l'ouest de Manbij aux forces du régime syrien à la suite d'un accord conclu par les Russes pour éviter un conflit avec la Turquie. "Dans les prochains jours il y aura des précisions sur cette question", a-t-il dit.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué