Dernières Infos

Syrie: des Kurdes participeront à l'assaut de Raqqa (général américain)

AFP
02/03/2017

Des Kurdes syriens participeront à l'assaut pour reprendre au groupe Etat islamique la ville de Raqqa en Syrie, a estimé mercredi le chef militaire de la coalition contre les jihadistes, le général américain Stephen Townsend.

Le rôle que doivent jouer les Kurdes dans la bataille de Raqqa est un sujet de discorde entre les Etats-Unis et la Turquie. La Turquie considère les milices kurdes YPG comme un groupe terroriste qui menace sa sécurité nationale.  Mais les Etats-Unis voient ces milices, fer de lance de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS), comme leur allié le plus efficace pour vaincre le groupe Etat islamique.

"Raqqa est une ville à majorité arabe, mais il y a des Kurdes originaires de Raqqa. Donc il y aura des Kurdes qui participeront à l'assaut" de Raqqa, a expliqué le général Townsend dans une vidéoconférence depuis Bagdad. "Mais la taille de cette force (kurde), je ne peux pas dire. C'est toujours en cours de discussion", a expliqué le général Townsend.

Les Etats-Unis sont en train de négocier avec leurs partenaires, et au premier chef la Turquie, quelles seront les forces qui auront la charge de reprendre Raqqa.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan souhaite qu'Ankara participe à l'offensive, mais exclue toute coopération avec les milices kurdes YPG.
Les militaires américains considèrent pour leur part que les FDS sont les mieux placées pour reprendre rapidement la ville, même si elles ne sont pas encore suffisamment armées pour mener l'opération.

Les FDS sont "une force irrégulière d'infanterie légère, qui se déplace surtout sur des pick-ups", et qui a "très peu d'armes lourdes", a expliqué mercredi le général Townsend. Si les FDS devaient être chargées de reprendre la ville, "je pense qu'elles auront probablement besoin de moyens de combats supplémentaires", a-t-il souligné.

Selon le chef militaire américain, les milices kurdes YPG représentent aujourd'hui environ 40% des FDS, contre 60% pour les groupes arabes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué