X

Liban

L’art de vivre à l’italienne au Casino du Liban

Gastronomie

À l'occasion de la Saint-Valentin et à l'initiative de l'Institut culturel italien, tous les soirs, jusqu'à samedi prochain, un chef venu de Rimini présentera des plats du terroir aux gourmets libanais.

13/02/2017

L'art de vivre à l'italienne est le thème de diverses activités qui seront organisées cette année au Liban par l'ambassade d'Italie et l'Institut culturel italien.
Mercredi soir, le coup d'envoi pour dix soirées gastronomiques italiennes a été donné au Casino du Liban. Elles se poursuivront jusqu'au samedi 18 février. Au programme, un chef originaire de la ville de Rimini, Michele Zamagni, une chanteuse et un groupe de musiciens italiens venus tous de leur pays pour l'occasion.
Les plats sont préparés avec des produits italiens achetés sur le marché libanais, notamment l'huile d'olive, dont la saveur est plus douce quand elle vient du nord de la Méditerranée. Le chef Michele Zamagni n'utilise pas de beurre dans sa cuisine. Il opte pour les produits fermiers et frais pour préparer ce qu'il appelle « des plats faits maison ». Le grand-père de Michel Zamagni était lui aussi chef. « Quand il entrait dans la cuisine, il devenait strict et sérieux. Il m'a donné le goût des bonnes choses. J'ai commencé à travailler à l'âge de 14 ans et, petit à petit, j'ai avancé dans le métier », raconte-t-il à L'Orient-Le Jour. Aujourd'hui, il travaille auprès de deux entreprises, l'une spécialisée dans le catering de luxe et l'autre est un restaurant de produits du terroir. Son plat préféré? Le risotto. Il figurera au menu du Casino du Liban avec d'autres plats connus à Rimini, notamment à base de fruits de mer et de poissons.
Dans un entretien à L'OLJ, l'ambassadeur d'Italie, Massimo Marotti, a rappelé qu'il « existe de nombreuses similitudes entre le Liban et l'Italie. Et nous tenons à mettre à la disposition des Libanais cette douceur de vivre particulière à notre pays. Cela a été effectué par exemple lors du Festival du cinéma européen, avec la projection du film Perfetti Sconosciuti, où tout se passe autour de la table. Pour cet événement, ce sont des plats du terroir italien que nous présentons. Plus tard, nous organiserons une exposition sur le design de luminaires italiens. Un séminaire relatif à la Biennale de Venise suivra également à Beyrouth, le Liban tenant cette année un pavillon lors de cet événement culturel international.
Quand il a pris la parole pour présenter les soirées gastronomiques, le directeur de l'Institut culturel italien, Eduardo Gisafulli, a mis l'accent sur le thème de « l'art de vivre à l'italienne ».
Ce n'est pas la première fois que le Casino du Liban accueille des célébrations gastronomiques en coopération avec les ambassades basées dans le pays. Ainsi, des semaines et des quinzaines gastronomiques indienne, mexicaine et espagnole ont déjà été organisées.
Khalil Moussa, directeur des relations diplomatiques au Casino du Liban, indique à L'OLJ que « ce genre d'événements connaît un franc succès. Et pour la Saint-Valentin, il n'y a pas mieux que l'Italie pour parler d'amour ». M. Moussa, dont les parents Victor et May étaient parmi les fondateurs du Casino avant qu'il ne soit géré par le groupe de la Banque Intra, a eu l'idée, il y a un peu plus d'un an, de ces festivités gastronomiques organisées sous l'égide des ambassades. « Nous sortons tous avec une formule gagnante », dit-il, notant que « dans les mois à venir, des semaines gastronomiques argentine, espagnole, brésilienne et cubaine se tiendront au Casino du Liban ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Sera-t-il encore permis alors à la Masse des "gens" tout autour, de ramasser au moins le peu de bois mort restant tout alentour ?

George Khoury

casino du Liban, je t'ai visite pour la premiere (et probablement derniere) foi il y a un an. Tu es sale comme une serpillere apres le menage.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants