Moyen Orient et Monde

Saydnaya, la plus redoutable des prisons du régime

OLJ
08/02/2017

La prison de Saydnaya est un lieu de détention particulièrement redouté en Syrie depuis des décennies. À une trentaine de kilomètres au nord de Damas, la prison militaire accueillait même avant la révolte de 2011 des milliers de détenus qui ont raconté par la suite des histoires glaçantes de torture. D'après l'ONG Amnesty International, ce pénitencier a la capacité d'accueillir entre 10 000 et 20 000 détenus, qui sont en majorité des militants, des islamistes et des opposants politiques.
Un rapport d'Amnesty datant de 2016 avait révélé également comment en hiver, lorsque les températures sont glaciales, les détenus sont maintenus pendant des semaines dans des cellules souterraines sans couverture. L'ONG britannique avait reconstitué l'année dernière l'intérieur de la prison en s'appuyant sur les souvenirs d'anciens prisonniers qui en sont sortis vivants. Pneus, barres de métal, câbles électriques, ceintures ou encore battes sont à disposition des bourreaux qui, selon Amnesty, font preuve d'une « cruauté sous sa forme la plus vile ». Les salles de confinement, 48 au total pour une aile du bâtiment selon le souvenir d'un ancien détenu, mesurent 1,80 mètre sur 2 m, ou 2 m sur 2,50 m. La lumière n'y filtre qu'à travers de petits trous, à partir de 13 heures et jusqu'à 17h30. Les cellules de groupe sont saturées avec 28 personnes. Les détenus doivent s'agenouiller sur le carrelage, dos à la porte, les mains sur les yeux à l'entrée d'un garde. En 2008, trois ans avant le soulèvement en Syrie, le régime y avait réprimé une mutinerie, tuant au moins 17 détenus.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Et dire qu'il y a le Monastère Saydnaya, quelle cruauté. Je connais très bien le Monastère sa fête est le 8 Septembre, nous allions du Liban pour la fête

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

L’affaire Khazaali, une polémique électorale, selon le Hezbollah

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Misogynie, quand tu nous tiens !

Un peu plus de Médéa AZOURI

Akid, walaw !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.