Liban

L’AUB clôture un an de festivités

Universités

Photos, affiches, documentaire, édition spéciale de pièces de monnaie... Rien n'a été épargné pour marquer le 150e anniversaire de l'Université américaine de Beyrouth.

09/01/2017


L'Université américaine de Beyrouth (AUB) clôture ce mois-ci une campagne d'un an marquant les festivités de son 150e anniversaire.
Imad Baalbaki, vice-président pour le développement, et Martin Asser, vice-président adjoint pour la communication, évoquent cette campagne qui a nécessité un important travail d'archivage ainsi qu'un suivi sur le site web de l'Université.
M. Baalbaki met l'accent sur l'importance de l'AUB au Liban. «Il y a de quoi être fier de tenir 150 ans. L'AUB est une institution privée qui a une double vocation, la médecine et la science. Il n'est pas facile de survivre 150 ans dans cette partie du monde et cela en gardant intact l'esprit de notre mission, à savoir la tolérance, le respect de l'autre, la transparence, l'excellence et la diversité », dit-il.
« Nous avons survécu à deux guerres mondiales, à de nombreux événements et à une guerre civile », note-t-il, se souvenant de l'enlèvement de deux doyens à la fin des années soixante-dix, de l'assassinat du président Malcolm Kerr en 1983 et de l'attentat contre le College Hall en 1991.
« J'étais étudiant quand Malcolm Kerr a été assassiné. Je suivais un cours d'histoire. Il a été tué alors qu'il sortait de son bureau au College Hall. Nous sommes venus le lendemain à l'AUB pour être sûrs que l'université ne fermera pas ses portes », raconte-t-il.
« Il existe beaucoup de notions que nous partageons avec la communauté à travers notre histoire, notamment la résilience, la ténacité et le sens de l'engagement », poursuit-t-il.
Avec M. Asser, M. Baalbaki évoque les trois campagnes photos, dans l'espace public de la ville. L'une entoure l'enceinte de l'AUB à la rue Bliss et présente des photos qui datent de la fin du XIXe siècle jusqu'aux années soixante-dix de l'Université américaine et des quartiers voisins, montrant une ville en mutation.
Deux campagnes ont été organisées le long de la corniche de Beyrouth, à l'avenue des Français. Des portraits des personnes connues ayant effectué des études à l'AUB ou ayant marqué l'université ont été accrochés sur le thème « History Makers » (Les faiseurs de l'histoire).
C'est que la campagne de l'AUB, tout au long de l'année avait pour thème «Nous faisons l'histoire ».
« Nous avons lancé un appel pour identifier des personnes qui ont marqué l'histoire de l'université ou de leur pays tout en étant connectées à l'AUB. Nous avons formé un comité et nous avons établi des critères ; nous avons refusé de retenir les personnes qui ont actuellement un rapport avec l'Université ou les politiciens vivant dans le monde arabe », rapporte Asser.
Une centaine de portraits ont été accrochés le long de l'avenue des Français mais toutes les autres personnalités figurent sur le site web de l'institution. Parmi les portraits figurent ceux du philosophe Charles Malek, de l'historien Kamal Salibi, de l'architecte Zaha Hadid et de l'écrivain Girgi Zeidan.
Sur le site web de l'Université, des pages spéciales relatives au 150e anniversaire ont été créées. Certaines misent sur l'interactivité entre les anciens de l'Université et l'institution qui les a vus grandir. Ainsi, un espace spécial a été consacré aux couples qui se sont rencontrés à l'AUB et qui se sont mariés plus tard ainsi qu'aux familles dont les membres ont suivi, pendant deux ou trois générations, des études à l'université.
En coopération avec la Banque du Liban, des pièces de monnaie commémoratives ont vu le jour. Elles reprennent notamment la rosace tout en couleur de l'Assembly Hall, la tour à horloge du College Hall et le portail en arcade du Main Gate.
Un film documentaire intitulé On the Edge of Time (L'AUB au fil du temps) retrace 150 ans d'histoire de l'institution et aussi du Liban, notamment à travers 180 photos d'archives.
Pat le biais de l'Amicale de l'université, des célébrations ont été également organisées aux quatre coins du monde.

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Dabké avec Bachir

Commentaire de Scarlett HADDAD

Retour sur un passé douloureux...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.