Moyen Orient et Monde

Trump nomme deux femmes dans son administration

OLJ
24/11/2016

Le président élu Donald Trump a choisi hier la jeune gouverneure de Caroline du Sud, Nikki Haley, pour devenir la prochaine ambassadrice américaine auprès des Nations unies, selon un communiqué de ses services. Nikki Haley, 44 ans, est la fille d'immigrants originaires d'Inde. Étoile montante du Parti républicain, elle devient la première femme nommée dans son administration par Donald Trump.
« La gouverneure Haley a fait ses preuves en rassemblant des gens, peu importe leur origine ou leur parti politique, pour faire adopter des politiques importantes pour le bien de son État et de notre pays », a indiqué Donald Trump dans le communiqué. « Elle est aussi une négociatrice reconnue et nous avons l'intention de négocier plein d'accords. Elle sera une grande leader pour nous représenter sur la scène mondiale », a-t-il ajouté.

DeVos à l'Éducation
« Notre pays doit faire face à d'énormes défis, au niveau domestique et international, et je suis honorée que le président élu m'ait demandé de rejoindre son équipe et de servir le pays que nous aimons en tant que prochaine ambassadrice aux Nations unies », a réagi Mme Haley, selon le communiqué de l'équipe du nouveau président républicain. Mme Haley avait soutenu dans un premier temps le candidat Marco Rubio lors de la primaire républicaine. Elle a toutefois souligné avoir voté pour Donald Trump à la présidentielle, même si ce n'était pas à l'origine son premier choix.
Nikki Haley avait accédé à une certaine notoriété quand, en tant que gouverneure de Caroline du Sud, elle avait fait décrocher en juillet 2015 le drapeau confédéré, symbole ségrégationniste aux yeux de beaucoup, qui flottait depuis des années devant le bâtiment du Parlement de son État. Elle a été la première femme à devenir gouverneure de Caroline du Sud et est actuellement la plus jeune des gouverneurs du pays.
M. Trump a également annoncé la nomination de Betsy DeVos à l'Éducation. Âgée de 58 ans, cette femme d'affaires milliardaire et philanthrope est impliquée depuis des années dans les questions d'éducation.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Après un progrès lundi, les tractations politiques désormais suspendues

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants