Farid Chéhab

Ce qu'en dit la famille

OLJ
25/11/2016

Maryse Naufal - Sa mère

Du plus loin que je me souvienne, pas plus haut que trois pommes, Farid réclamait à grands cris : « Pâte à modeler ! » Installé à la cuisine à côté de moi qui mijotais avec amour son plat préféré, il transformait sa pâte à modeler en tartes appétissantes multicolores et de vagues formes vertes censées être des feuilles de vigne farcies... C'était sa passion. Petit, Farid devenu grand a suivi de brillantes études à l'AUB en gestion, puis en France à l'Essec. Tout le destinait aux finances. Mais tout finance qu'il était, et sociable, il invitait à dîner ses copains et s'ingéniait à inventer des recettes riches en épices et en goûts contrastés. Six ans plus tard, le voilà revenu à ses premières amours : Kitchen Central est né, non sans avoir trimé d'abord à l'école d'Alain Ducasse et dans ses restaurants.

 

Mayssa Chéhab - Sa sœur

Aussitôt débarqué au Liban, après avoir passé toutes ces années à Paris, Farid m'a fait part de ses plans, et j'ai directement vu sa motivation et sa détermination. Connaissant Farid et sa ténacité, j'étais automatiquement convaincue qu'il ferait tout pour que son projet voie le jour. Farid a toujours été passionné par le monde culinaire. C'est de cette passion qu'il puise sa force. Lorsqu'il se fixe un objectif, il s'obstine à rassembler toutes les informations nécessaires, et va jusqu'à suivre les formations requises pour créer un plan d'action professionnel et concis afin de mener ses idées à terme. Son expérience professionnelle, son savoir, son intelligence émotionnelle et surtout son courage font de lui un entrepreneur exceptionnel, et une personne que je suis fière d'avoir pour frère.

 

Karim Hermès - Son ami d'enfance

Je connais Farid depuis ma plus tendre enfance et j'ai toujours été fasciné par son savoir et sa grande sensibilité. Farid a beaucoup voyagé et s'est imprégné des cultures et des gens qu'il a connus. Lorsque nous étions étudiants à Paris, j'ai découvert sa vocation pour la cuisine. Nous allions tous les dimanches matin faire le marché et nous nous affairions à préparer le déjeuner pour les amis que nous recevions dans la plus grande tradition libanaise. Tout dans sa cuisine est l'expression de l'impact de ses rencontres, de ses voyages et de sa personnalité. J'ai vraiment hâte de retourner derrière les fourneaux à ses côtés.

 

Malek Bou Habib - Son ami et complice

J'ai connu Farid à l'école. Nous avions trois ans. Depuis, nous avons grandi, mûri, mais nous n'avons pas vraiment changé. Farid est toujours le même : aventureux, passionné, généreux. Pourquoi avoir quitté la France pour revenir dans un Liban en crise ? L'aventure ! Pourquoi avoir laissé une carrière en finance pour une vie derrière les fourneaux ? La passion ! Pourquoi tant de couleurs, tant de goût et d'inspiration (et de calories !) dans ses plats ? La générosité ! Mais ce n'est pas tout. Parce que Farid est aussi (et même surtout) un bûcheur. Un travailleur acharné. Chaque visite que je fais chez lui est rémunérée en nature : une douzaine de macarons. Goûtez à ses macarons caramel-beurre salé, et vous comprendrez...

 

Zein Rachidi - Ami et partenaire dans Kitchen Central

Farid et moi sommes amis depuis plus de 20 ans, camarades de classe au Collège Louise Wegmann et partenaires dans le travail depuis 3 ans. J'ai découvert à Paris un Farid financier non seulement bosseur et déterminé, mais aussi bon vivant et profondément passionné de cuisine. Il avait déjà la capacité de préparer des déjeuners pour plus de 40 personnes, en passant du risotto au plat traditionnel libanais. J'admirais ce talent ! Peu de personnes de notre génération sont capables de cela.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.