Dernières Infos

Israël: sans voiture, la pollution chute d'au moins 90%

AFP
13/10/2016

La pollution a baissé d'au moins 90% mercredi dans toutes les grandes villes d'Israël alors que la circulation automobile était totalement interrompue pour la fête de Kippour, a indiqué jeudi l'agence pour la protection de l'environnement.

Israël s'est mis totalement à l'arrêt de mardi soir à mercredi soir pendant Kippour, la fête la plus solennelle du calendrier juif. Durant cet intervalle, toutes les voitures cessent de circuler, remplacées par les piétons et les cyclistes qui envahissent les rues des grandes villes.
A Tel-Aviv et Jérusalem et dans les agglomérations qui les entourent, la pollution aux oxydes d'azote, émis par les véhicules, a baissé de façon drastique pour s'établir entre 7 et 17 ppm (partie par milliard de volume d'air), a indiqué l'agence dans un communiqué.

Avant Kippour, les niveaux d'oxydes d'azote s'établissaient à 178 ppm à Jérusalem et 95 ppm dans l'agglomération de Tel-Aviv.
"L'amélioration significative de la qualité de l'air pendant Yom Kippour démontre l'impact des transports, principale source de pollution de l'air dans les grandes villes", souligne l'agence pour la protection de l'environnement.

Israël, où le réseau ferroviaire est peu développé, fait partie des pays de l'OCDE avec le nombre le plus élevé de véhicules par habitants et avec un des taux les plus importants de perte de temps dans les embouteillages.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants