Dernières Infos

Jérusalem-Est: des dizaines de Palestiniens arrêtés après un attentat

AFP
10/10/2016

Les forces israéliennes ont arrêté des dizaines de Palestiniens de Jérusalem-Est annexée et occupée, depuis l'attaque de dimanche au cours de laquelle un Palestinien a tué deux Israéliens avant d'être abattu, ont annoncé lundi les autorités israéliennes.

Trente-et-un Palestiniens qui voulaient participer dimanche après-midi à des célébrations en mémoire de l'auteur de l'attentat ainsi que des membres de sa famille ont été interpellés à Jérusalem-Est, a dit le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan à la radio militaire.

Une quinzaine d'autres Palestiniens ont été arrêtés pour avoir lancé des pierres et des bouteilles incendiaires en direction des forces de l'ordre dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël, a indiqué la porte-parole de la police Luba Samri.

Ces arrestations font suite à l'attentat au cours duquel Misbah Abou Sbeih, un Palestinien de Jérusalem-Est âgé de 39 ans, a ouvert le feu en trois endroits de Jérusalem, tuant Levana Melihi, une retraitée de 60 ans, Yossef Kirma, un policier de 29 ans, et faisant cinq autres blessés. Misbah Abou Sbeih, abattu par les policiers, était armé d'un M16 de l'armée israélienne, ont rapporté les médias israéliens.

L'attaque de dimanche renforce la crainte d'un nouvel accès de fièvre à l'approche des grandes fêtes juives: Kippour, à partir de mardi, et Souccot, au début de la semaine prochaine. Ces fêtes avaient été en 2015 une période de vives tensions, prélude à une vague de violences de plusieurs mois.

Ces célébrations voient les juifs aller prier par dizaines de milliers au mur des Lamentations dans la Vieille ville à Jérusalem-Est, au pied de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam également révéré par les juifs comme le mont du Temple.

Depuis le 1er octobre 2015, les violences qui secouent Jérusalem, les Territoires palestiniens et Israël ont coûté la vie à 232 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.
La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.